Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Journée pour l'hygiène menstruelle : Caritas Moselle organise une collecte de protections périodiques

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

L’association Caritas Moselle récolte des dons pour distribuer gratuitement des protections périodiques à des étudiantes ou des jeunes femmes en situation de précarité. Les produits d'hygiène représentent une dépense importante pour les budgets serrés.

Caritas Moselle a noué un partenariat avec l'entreprise "Dans ma culotte" pour distribuer des protections périodiques lavables
Caritas Moselle a noué un partenariat avec l'entreprise "Dans ma culotte" pour distribuer des protections périodiques lavables - Caritas

L'association Caritas Moselle récolte des fonds pour acheter et redistribuer des protections périodiques à des étudiantes et des jeunes femmes en situation de précarité. L'achat de ces produits de nécessité représente une petite fortune sur le budget très serré de celles qui ont des difficultés financières.

Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, avait annoncé en mars dernier la mise à disposition gratuite de protections périodiques dans les résidences et les services de santé des universités, dès la rentrée 2021. Une mesure prévue pour lutter contre la précarité menstruelle, qui décrit la difficulté éprouvée par certaines femmes de disposer de protections périodiques en quantité suffisante, pour des raisons de coût. 

Un enjeu de dignité et de santé publique dont l'association Caritas Moselle s'est saisie en fin d'année dernière : « Nous avons été alertés par des étudiants présents sur le terrain, et par le biais de reportages consacrés à ce sujet », témoigne Pierre-Dimitri Blandin, invité de France Bleu Lorraine, assistant de Direction au sein de l'organisation caritative. 

10 euros par mois, jusqu'à 8000 euros au cours d'une vie 

L'association estime que les étudiants dépensent en moyenne 17 euros par mois pour tous leurs achats de produits d'hygiène. Les jeunes filles consacrent quant à elles environ 10 euros par mois à l'achat de protections périodiques : « Cela peut nous paraître peu mais dans un budget d'étudiante, c'est beaucoup », complète Pierre-Dimitri Blandin.

Caritas Moselle organise donc une collecte de fonds, via la page Helloasso, pour acheter des produits d'hygiène aux étudiants, en partenariat avec l'épicerie solidaire Agoraé, située sur le campus universitaire du Saulcy à Metz, qui les distribue. Une opération qui cible particulièrement les étudiantes mais aussi les « jeunes invisibles : des femmes qui ont entre 18 et 25 ans, qui parfois ne travaillent pas et vivent dans la marginalité », explique le responsable associatif. L'objectif est de récolter 4000 euros.

2 millions de femmes concernées

L'association se base sur les chiffres communiqués par l'association Règles élémentaires, estimant à près de 2 millions le nombre de femmes concernées par la précarité menstruelle :  « 10% des femmes ne changent pas leurs protections périodiques autant qu'elles le voudraient », ajoute Pierre-Dimitri Blandin. 

Caritas Moselle a également développé un partenariat avec l'entreprise normande Dans ma culotte, qui fabrique des culottes menstruelles lavables, permettant ainsi de répondre à l'enjeu économique tout en apportant une solution de protection plus durable.

Retrouvez l'invité de France Bleu Lorraine en réécoute ici.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess