Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Journée sans tabac : elle risque de passer inaperçue selon la ligue contre le cancer de la Haute-Vienne

-
Par , France Bleu Limousin

Ce prochain dimanche est la journée mondiale sans tabac, mais en pleine crise du coronavirus les établissements de santé comme le CHU de Limoges n'organisent pas d'actions particulières cette année. Et pourtant le tabac continue de tuer s'alarme la ligue contre le cancer de la Haute-Vienne.

La journée mondiale sans tabac ce 31 mai risque de passer au second plan derrière la crise du coronavirus
La journée mondiale sans tabac ce 31 mai risque de passer au second plan derrière la crise du coronavirus © Maxppp - Sylvie Cambon

Avec le confinement et la crise sanitaire que nous traversons les consultations chez les tabacologues se sont arrêtées ou presque. Selon Santé publique France un quart des fumeurs auraient même davantage consommer de cigarettes durant le confinement. De quoi alarmer la ligue contre le cancer de la Haute-Vienne qui rappelle qu'avec 75 000 morts sur une année, le tabac tue davantage que le Covid-19 en France.

Des consultations maintenues par téléphone mais... pour rien

La ligue contre le cancer de la Haute-Vienne n'a pas voulu laisser tomber ceux qui souhaitaient arrêter de fumer pendant le confinement. Elle a donc maintenu une permanence téléphonique mais au final il n'y a pas eu d'appels explique Dominique Antzenberger tabacologue à la ligue. Et elle regrette de ne pas pouvoir organiser des actions de sensibilisation cette année. Et pourtant selon elle "Il faut vraiment que les fumeurs réalisent qu'ils sont davantage à risque face au Covid-19, car ils ont déjà des problèmes respiratoires"

Une période peu propice pour arrêter de fumer

La ligue contre le cancer préfère attendre septembre pour se remobiliser contre le tabagisme car pour cette journée mondiale sans tabac ce n'est pas facile de sensibiliser le public et pour Dominique Antzenberger. "Pour arrêter de fumer il faut que les gens aient l'esprit plus libéré, et là ce n'est pas le bon moment". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu