Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Jury : le personnel veut des moyens pour sauver la psychiatrie

jeudi 24 janvier 2019 à 14:05 Par Thomas Jeangeorge, France Bleu Lorraine Nord

Ce jeudi 24 janvier, à l'appel de la CGT, une trentaine d'agents de l'hôpital psychiatrique de Jury, près de Metz, ont manifesté devant les bureaux de leur direction, pour dénoncer leurs conditions de travail. Le syndicat évoque aussi une recrudescence d'événements graves.

Les agents grévistes de l'hôpital de Jury ont recouvert de slogans la porte d'entrée de la direction
Les agents grévistes de l'hôpital de Jury ont recouvert de slogans la porte d'entrée de la direction © Radio France - Thomas Jeangeore

Metz, France

" Soignants épuisés ", " Aidez-nous à mieux travailler ", " Faut-il porter des blouses jaunes pour être entendu ? ". Voilà quelques exemples de slogans affichés ce jeudi sur la porte d'entrée de la direction de l'hôpital psychiatrique de Jury, près de Metz. Une trentaine d'agents hospitaliers s'y sont réunis toute la journée, à l'appel de la CGT, pour dénoncer la dégradation de leurs conditions de travail et le manque de moyens. Sonia Oudin, la secrétaire de la CGT à Jury réclame notamment la création d'une soixantaine de postes supplémentaires

Sonia oudin, la secrétaire de la CGT à Jury

Selon le syndicat, dans ce contexte de manque de personnel, les incidents se multiplient à Jury. A l'image de cette tentative d'immolation d'un patient en décembre dernier. Sans rentrer dans les détails, Le syndicat évoque aussi, des agressions à l'encontre du personnel soignant, des bagarres violentes entre patients et même un viol.

L'agence régionale de santé a été alertée. Elle vient d'ailleurs de boucler une enquête administrative, dont les conclusions seront rendues prochainement. En interne, ces événements graves ont également fait l'objet de plusieurs réunions. Et les patients mis en cause ont été déplacés. Plusieurs patients du centre hospitalier de Jury ou leurs familles ont déposé plainte. Les différentes sur ces affaires se poursuivent.