Santé – Sciences

Atteints d'un cancer, ils préparent un marathon en canoë

Par Nacime Rahoui, France Bleu Périgord et France Bleu jeudi 10 septembre 2015 à 22:18

Les patients s'entraînent toutes les semaines, à Périgueux
Les patients s'entraînent toutes les semaines, à Périgueux © Radio France - Nacime Rahoui

Ce dimanche, un bateau pas comme les autres prendra le départ du Marathon de Canoë de Castelnaud. À son bord, onze patients atteints d'un cancer. Dix femmes, et un homme, qui ont commencé à s'entraîner il y a quelques mois, en compagnie de Lionel Roye de l'association CAMI Dordogne

Il y a quatre mois, onze patients périgourdins atteints d'un cancer ont décidé de se mettre au canoë. Dans le groupe, il y a dix femmes, et, un seul homme, Richard. Chaque semaine, ils se retrouvent à Périgueux, sur l'Isle, entre les barrages de Sainte-Claire et de Barnabé, pour une séance d'entraînement, dirigée par Lionel Roye, triathlète de haut niveau, et membre de l'association CAMI Sport et Cancer.

Le sport est le seul moyen pour lutter contre la fatigue, provoquée par la chimiothérapie 

— Lionel Roye

La maladie, justement, personne n'en parle, une fois sur l'eau. Les rameurs s'appliquent à appliquer les consignes du barreur, et chacun produit son effort. Pour détendre l'atmosphère, on peut compter sur Richard, 61 ans, le comique de l'équipe : "J'essaye, volontairement, de mettre une bonne ambiance, pour faire oublier la maladie". Dans le bateau, ça rigole, et Diane, 40 ans, résume  : "Nous sommes une famille, dans la même galère, et décidés à vaincre le cancer". Avec des pointes à 10 km/h, les patients n'ont rien à envier à certains sportifs.

L'appréhension du Marathon

Ce dimanche, le groupe participera au Marathon de Canoë de Castelnaud, sur la Vézère. Une course de 33 kilomètres qui effraie, un peu, Delphine : "À l'entraînement, on ne fait pas plus de dix kilomètres. Alors, c'est l'inconnu. Je pense que ce sera dur, au niveau de l'endurance". De toute façon, il va falloir que Delphine s'habitue, puisqu'un autre défi les attend, l'an prochain : la Vogalonga, un marathon en canoë sous les ponts de Venise.