Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : l'A330-MRTT, l'avion médicalisé d'Airbus pour transférer les malades du Covid-19

-
Par , France Bleu Occitanie

L'avion n'est entré en service que très récemment au sein de l'armée française. Fabriqué à Toulouse, et prévu d'abord pour l'évacuation des blessés de guerre, ou le ravitaillement en vol, il sert pour la première fois sur le territoire national, pour une opération inédite.

Le premier A330-MRTT livré à l'armée française.
Le premier A330-MRTT livré à l'armée française. - Airbus

Les transferts de malades du coronavirus s’accélèrent en France, pour désengorger les hôpitaux des zones les plus touchées par l'épidémie, notamment les établissements alsaciens. Des évacuations par voie ferroviaire, ou par voie aérienne. Ce mercredi 1er avril, des hélicoptères et des petits avions ont ainsi amené six patients vers Toulouse et Montauban. Et puis il y a aussi et surtout un avion de l’armée de l'air qui a emmené des malades vers Bretagne, ou vers l’Allemagne.

Cet avion, c’est l’Airbus A330-MRTT (baptisé A330 Phénix par l'armée française). Basé à Istres, dans les Bouches-du-Rhône, le deuxième exemplaire de l'armée de l'air est entré en service très récemment, en juillet 2019. Il a remplacé un Boeing C-135 très vieillissant. Au total, la France en a commandé douze. Le premier était arrivé à Istres en octobre 2018.

Ce type d’avions est d’abord prévu pour les militaires, les blessés de guerre. Mais aussi pour évacuer les victimes du terrorisme. Désormais, ce sont les malades du coronavirus, et à cette occasion, c'est la première fois que l’appareil est utilisé sur le territoire national, dans cette configuration médicale.

Médicalisé ou non, c'est le couteau-suisse des armées dans le monde

Cet Airbus, c’est un vrai hôpital volant. L'avion de 200 tonnes et 60 mètres d’envergure permet le transport d’une dizaine de blessés très graves, ou d’une quarantaine, plus légers. En ce moment l’armée française l’utilise avec des modules Morphée, c’est-à-dire des lits de réanimation. Pour les transferts de malades du Covid-19, 25 militaires sont à bord, dont 13 soignants.

Le MRTT est assemblé à Toulouse, comme les autres A330, plus précisément dans l'usine Clément-Ader de Colomiers (Haute-Garonne). Il est ensuite configuré en version militaire en Espagne, sur le site d'Airbus à Getafe, près de Madrid.

L'avion est très modulable, et s’adapte aux situations. Quand il n’est pas médicalisé, il transporte du matériel. Et surtout c’est un ravitailleur de carburant en vol, c’est d’ailleurs sa fonction première.

Une polyvalence qui a vite fait de cet A330-MRTT une référence pour les armées du monde entier : 60 appareils ont déjà été commandés auprès d’Airbus. Par l’OTAN mais aussi par l’armée française, la Grande-Bretagne, l’Australie, la Corée du Sud, ou l’Arabie Saoudite. 42 ont déjà été livrés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu