Santé – Sciences

L'agence européenne du médicament ne déménagera pas à Strasbourg

Par Olivia Cohen, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass jeudi 20 avril 2017 à 6:52

C'est Lille qui rafle la mise et représentera la candidature française
C'est Lille qui rafle la mise et représentera la candidature française © Maxppp -

Strasbourg éliminée : la capitale alsacienne n'accueillera pas l'agence européenne du médicament et ses 900 salariés, contraints de quitter Londres après le Brexit. Sur décision du gouvernement, Lille a été choisie pour défendre la candidature française. Huit villes françaises étaient sur les rangs.

Une décision prise ce mercredi : le premier ministre Bernard Cazeneuve a choisi Lille comme ville française candidate à l’accueil de l’agence européenne du médicament, contrainte de quitter Londres en Grande-Bretagne après le Brexit.

Selon un communiqué transmis par l'Eurométropole :

Strasbourg avait, de l’avis de tous les spécialistes, un très bon dossier, avec une mobilisation forte de toutes les collectivités et de toutes les forces vives locales et régionales, avec un site parfaitement bien placé et des conditions favorables.

Des regrets mais des souhaits de réussite pour Lille

La ville s'était fortement mobilisée pour cette candidature, mais Lille présentait un certain nombre d'avantages indique le communiqué :

Lille pouvait proposer une disponibilité très rapide des locaux envisagés, ce qui a compté de façon déterminante dans le choix de Matignon. Roland Ries, Robert Herrmann et Catherine Trautmann prennent acte de ce choix avec regret, mais adressent leurs souhaits de succès à la ville qui représente désormais la France dans cette compétition.

Après le Brexit, l'agence aujourd'hui installée à Londres doit déménager dans un pays de l'Union européenne. Huit villes françaises étaient sur les rangs.