Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

L'agence régionale de santé de la région Centre-Val de Loire dément les propos de la ministre

jeudi 30 juin 2016 à 19:02 Par Eric Normand, France Bleu Orléans

La secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Santé, Ségolène Neuville, a affirmé mercredi à l'Assemblée Nationale, qu'un "événement indésirable grave" avait été à l'origine de la fermeture de la maternité de Pithiviers. Une formule énigmatique qui a fait courir des rumeurs. L'ARS a dû démentir.

Ségolène Neuville, secrétaire d'État auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l'exclusion
Ségolène Neuville, secrétaire d'État auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l'exclusion © Maxppp - Sebastien Muylaert/Wostok Press

Orléans, France

Depuis mercredi soir, les propos tenus par Ségolène Neuville, la secrétaire d'Etat auprès du ministre de la santé lors des questions à l'Assemblée Nationale ont alimenté la rumeur concernant la fermeture de la maternité de Pithiviers. Répondant à une question de la députée (LR) Marianne Dubois, la ministre avait affirmé devant la représentation nationale, qu'un "événement indésirable grave" avait été à l'origine de la fermeture de l'établissement.

Ecoutez les propos de la ministre Ségolène Neuville

Dans un premier temps, la direction de l'hôpital a refusé de commenter cette formule énigmatique qui a laissé croire qu'une information avait été cachée. Mais c'est surtout une formule inexacte, indique ce jeudi après-midi l'agence régionale de santé.

Il n'y a rien eu de caché. La décision est liée à la fragilité de l'organisation médicale. C'est une erreur matérielle d'écriture - Anne Bouygard, directrice de l'ARS

L'agence régionale ne retire rien en revanche de ce qu'elle a déjà expliqué. Il s'agit bien d'un problème général de permanence des soins qui a conduit à la fermeture définitive de la maternité de Pithiviers sans qu'il y ait eu un incident particulier.

Anne Bouygard, directrice de l'ARS