Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Santé – Sciences

L'Agence Régionale de Santé préconise l'installation d'un service de coronarographie à Cherbourg

vendredi 15 mars 2019 à 17:43 Par Benoît Martin, France Bleu Cotentin

Depuis plusieurs mois, Saint-Lô et Cherbourg sont en compétition pour accueillir un service de coronarographie qui manque cruellement pour l'instant dans la Manche : l'ARS penche pour une implantation dans le Cotentin.

Le centre de coronarographie de la Manche se rapproche de Cherbourg. Décision finale le 28 mars.
Le centre de coronarographie de la Manche se rapproche de Cherbourg. Décision finale le 28 mars. © Radio France - Bénédicte Courret

L’Agence Régionale de Santé (ARS) a informé ce vendredi les élus du Cotentin qu’elle proposerait à la Commission Spéciale pour l’Organisation des Soins (CSOS), le 28 mars prochain, l’implantation d’un plateau de coronarographie dans la Manche. La coronarographie est une technique d'imagerie médicale utilisée en cardiologie. C'est le seul moyen fiable à 100 % de vérifier s'il existe des rétrécissements des artères du cœur et de prévenir les maladies cardiaques.

Les critères de santé publique mis en avant

Parmi les deux sites possibles, Saint-Lô et Cherbourg-en-Cotentin, l’agence préconise celui du Centre Hospitalier Public du Cotentin pour des critères de santé publique. Elle reprend ainsi les arguments développés par la communauté médicale qui avait mis en avant les pertes de chance accrues des patients du Cotentin par rapport à ceux du reste du Département, en raison de la grande distance séparant le Cotentin des plateaux de coronarographie à Caen. L’efficacité de l’intervention dépend en effet de la rapidité avec laquelle la victime est dirigée vers un plateau technique approprié. 

Décision finale le 28 mars

Cette proposition de l’Agence Régionale de Santé doit désormais être soumise à la CSOS le 28 mars prochain. La Commission émettra son propre avis au terme duquel la directrice générale de l’ARS rendra sa décision. Celle-ci est attendue pour la fin du mois. Dans un communiqué commun, les  élus cotentinois se félicitent de cette préconisation et disent rester attentifs à la poursuite de la procédure.