Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'Agence régionale de santé sensibilise sur la présence des tiques et la maladie de Lyme

La Savoie et la Haute-Savoie ne sont pas les départements les plus concernés par la présence de tiques. Elles restent néanmoins nombreuses, et 5 à 20% d'entre elles sont infectées et peuvent entraîner des maladies, comme la maladie de Lyme. Sensibilisation et recommandations de l'ARS.

Une tique
Une tique © Maxppp - Vanessa Meyer

Le beau temps est de retour, l'envie d'aller en forêt et dans les champs également. Dans les herbes hautes, les tiques sont là, et attendent de se nourrir du sang des êtres vivants, humains ou animaux. L'Agence régionale de santé lance ce samedi une campagne de sensibilisation, notamment par le biais de tracts diffusés au sein des clubs de randonneurs et dans les offices de tourisme.

Les tiques partout, mais en-dessous de 1500 mètres d'altitude

L'Agence régionale de santé estime que 5 à 20% des tiques sont infectées, et peuvent entraîner la maladie de Lyme. En France, entre 20 et 25 000 cas chaque année sont répertoriées. La Savoie et la Haute-Savoie ne sont pas les départements français les plus touchés. Question de températures. "La tique est rarement retrouvée au-dessus de 1 500 mètres d'altitude, ce qui limite sa présence dans certains territoires de la région" explique Gilles Bidet, ingénieur en santé-environnement à l'ARS Auvergne-Rhône-Alpes, "il y en a quand même, moins qu'ailleurs, mais avec le réchauffement climatique, leur présence risque d'augmenter".

L'idée reçue, c'est qu'on peut attraper une tique en forêt. "Les tiques sont partout, là où on peut trouver des herbes hautes, des arbres et des haies. On trouve aussi des tiques en milieu urbain, il ne faut pas oublier les parcs et les jardins" prévient Gilles Bidet. L'élagage et la tonte limitent toutefois leur présence dans les villes.

Lyme et d'autres maladies

La maladie de Lyme est loin d'être la seule maladie véhiculée par les tiques. Exemple : les encéphalites à tiques, plus connues de l'autre côté de la frontière, en Suisse. Certains cantons sont particulièrement impactés, des Suisses sont d'ailleurs vaccinés. "Ces encéphalites sont relativement rares pour l'instant sur notre territoire, mais comme la frontière suisse n'est pas très loin..." rappelle le docteur Nathalie Grangeret, médecin conseiller et référente dans ce domaine pour l'ARS. "La plupart des gens qui contractent le virus sont soit dépourvus de tout symptôme, soit ont un syndrome grippal banal, mais des cas s'aggravent et justifient une hospitalisation, avec une atteinte vraiment cérébrale" précise-t-elle. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess