Santé – Sciences

L'ambroisie gagne du terrain en Isère et colonise les pentes d'altitude de Chartreuse.

Par Véronique Saviuc et Véronique Pueyo, France Bleu Isère jeudi 6 juillet 2017 à 18:56

Un plan d'ambroisie, feuilles découpées et de même couleur sur les 2 faces, sans odeur sur des tiges rougeâtres et velues
Un plan d'ambroisie, feuilles découpées et de même couleur sur les 2 faces, sans odeur sur des tiges rougeâtres et velues © Radio France -

La mairie du Sappey-en-Chartreuse lance une campagne d'information sur cette plante invasive et allergisante surtout implantée dans le Nord Isère jusque-là mais qui pousse désormais dans l'agglomération grenobloise et la Chartreuse.

On croyait que l'ambroisie ne poussait que dans le Nord Isère et dans la Vallée du Rhône. Elle gagne du terrain : cette plante invasive et allergisante colonise désormais l'agglomération grenobloise. On l'a même vue ... au Sappey-en-Chartreuse, à mille mètres d'altitude !

La mairie a donc pris le problème à bras le corps en informant les habitants. Dans le journal municipal, ils trouveront une description et des précisions sur sa dangérosité. La population est invitée à signaler rapidement par mail la présence d'ambroisie à edd@sappey-mairie.fr. (edd comme environnement, developpement durable)

Pour le maire, Dominique Escaron, l'ambroisie s'est implantée en Chartreuse à la faveur de chantiers.

"A partir du moment où il y a des travaux, on n'est pas à l'abri d'un reste de terre contaminé collé sur le godet d'un engin de chantier, il suffit d'une livraison de terre végétale pour combler une cavité et ça se développe", pense le maire.

Le maire du Sappey-en-Chartreuse Dominique Escaron a sa petite idée pour expliquer la présence d'ambroisie en Chartreuse

La commission Développement Durable de la mairie va aider la population à lutter efficacement contre l'ambroisie. Il faut bien éliminer les racines et traiter ensuite. Il ne suffit seulement d'arracher la plante sans précaution.

L''ambroisie se présente sous la forme de buisson, elle n'a pas d'odeur quand on la froisse entre ses mains, ses feuilles, profondément découpées, ont le même vert sur les deux faces et sa tige est velue et rougeâtre.