Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mission "Alpha", la deuxième aventure de Thomas Pesquet dans l'espace

L'astronaute Matthias Maurer, ancien étudiant à Nancy, prendra la suite de Thomas Pesquet

L'un des prochains astronautes à s'envoler vers la station spatiale internationale est un ami de Thomas Pesquet. L'Allemand Matthias Maurer qui a fait une partie de ses études à Nancy, à l'EEIGM, suivra avec attention la mission de son collègue français, avant de le rejoindre dans quelques mois.

L'astronaute allemand Matthias Maurer devrait s'envoler en octobre vers la station spatiale internationale.
L'astronaute allemand Matthias Maurer devrait s'envoler en octobre vers la station spatiale internationale. - Agence spatiale européenne

C'est avec un œil émerveillé et un regard professionnel que l'astronaute Matthias Maurer va regarder le décollage de Thomas Pesquet. Le Français s'envole ce vendredi peu avant midi pour sa deuxième mission sur la station spatiale internationale

Matthias Maurer, 51 ans a été choisi en décembre dernier pour participer à la prochaine mission de l'ESA, l'agence spatiale européenne. Cet allemand est né en Sarre à Saint-Wendel, à quelques dizaines de kilomètres de Sarreguemines et de Forbach. Il prendra la suite de Thomas Pesquet à bord de la station spatiale internationale en octobre. Les deux hommes, amis, devraient même partager quelques jours ensemble dans l'espace.

De nombreux conseils prodigués par Thomas Pesquet à Matthias Maurer

Matthias Maurer ne cache pas son admiration pour son collègue français qu'il décrit comme "un astronaute très efficace", tant par ses qualités scientifiques, sa maîtrise du pilotage des vaisseaux spatiaux ou de ses capacités à communiquer avec le grand public : "j'admire son talent sur les réseaux sociaux et j'espère lui emprunter quelques idées, sans totalement l'imiter. Nous avons chacun nos caractères et notre propre style de communication", détaille l'astronaute allemand.

"J'ai encore beaucoup à apprendre de Thomas Pesquet" : Matthias Maurer, astronaute allemand

Le Sarrois le reconnait volontiers, son amitié avec Thomas Pesquet lui a énormément apporté : "jusqu'à présent j'ai été le remplaçant de Thomas. Il m'a soutenu avec de nombreux conseils pendant la phase de préparation et j'ai encore beaucoup à apprendre de lui. Ses conseils vont du choix de ma nourriture spatiale aux techniques pour travailler en toute confiance dans la combinaison spatiale. J'ai vraiment hâte de lui rendre visite là-haut, ce sera une période très excitante !"

"J'emporterai dans l'espace un emblème de mon école d'ingénieurs à Nancy"

Une mission spatiale, comme celle de Thomas Pesquet ou de Matthias Maurer à l'automne prend énormément de temps à préparer. Pour six mois dans l'espace il faut : "environ un an et demi de formation sur tous les systèmes de l'ISS ainsi qu'une connaissance approfondie des expériences scientifiques que nous réalisons dans l'espace."

"Une mission comme celle de Thomas ou la mienne, c'est un an et demi de préparation" : Matthias Maurer, astronaute allemand

D'autant que Matthias et Thomas ont du prendre en main un outil neuf : la capsule Dragon, conçue par la société américaine Space X. Jusqu'à présent, les astronautes étaient envoyés vers la station spatiale grâce aux lanceurs russes Soyouz. Un changement de taille selon Matthias Maurer : "Lors de son premier vol, Thomas était co-pilote de la capsule Soyouz. Il en sait beaucoup sur le pilotage. Dans la capsule Dragon, l'ordinateur fait désormais la majeure partie du travail."

Dans les bagages (fortement limitées en poids !) de Matthias Maurer, il y aura à l'automne un petit morceau de Lorraine. L'Allemand est très attaché à la France et notamment à la ville de Nancy où il a fait ses études à l'EEIGM, l'école européenne d'ingénieurs en génie des matériaux : "j'emporterai un emblème de mon école d'ingénieurs à Nancy. C'est un signe d'amitié franco-allemande, et c'est pour inciter de nombreux jeunes à poursuivre le développement de l'idée européenne. Ensemble nous sommes plus forts, ensemble nous pouvons réaliser plus."

"J'emporterai un emblème de mon école d'ingénieurs de Nancy dans l'espace" : Matthias Maurer, astronaute allemand.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess