Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

L'astronaute Thomas Pesquet en formation chez Airbus à Toulouse

mercredi 10 janvier 2018 à 17:34 Par Bénédicte Dupont, France Bleu Occitanie et France Bleu

L'astronaute français rentré de l'espace en juin dernier est actuellement en formation à Blagnac, près de Toulouse. Il s'entraîne notamment sur des simulateurs pendant près de deux mois à piloter un Airbus Zéro-G, ces appareils permettant aux scientifiques de recréer les conditions d'apesanteur.

Thomas Pesquet au micro de France Bleu
Thomas Pesquet au micro de France Bleu © Radio France - Benjamin Jacquot

Toulouse, France

Thomas Pesquet a annoncé mardi soir sur son compte Facebook avoir entamé une formation à Toulouse pour piloter l'Airbus Zéro-G spécialisé dans les vols recréant les conditions régnant en orbite spatiale. "J'ai repris le chemin des simulateurs cette semaine pour me qualifier sur l'Airbus A310 Zéro-G de Novespace. Ça promet un peu d'impesanteur en 2018, donc forcément une bonne année !", écrit-il.  

À Toulouse jusqu'à fin février

L'instruction de l'astronaute au centre de formation d'Airbus à Blagnac, près de Toulouse, a débuté ce lundi 8 janvier et doit s'achever fin février, a précisé Novespace, filiale du Centre national d'études spatiales (Cnes) qui exploite l'Airbus Zéro-G basé à Mérignac près de Bordeaux. Ancien pilote de ligne sur A320, Thomas Pesquet, qui a passé six mois dans l'espace, va d'abord se former au pilotage de l'A310, puis à des altitudes inusuelles sur un petit avion. Il s'entraînera ensuite sur un simulateur de pilotage sur vols paraboliques avant de réaliser trois à quatre vols sur l'Airbus Zéro G. Il devrait être "complètement qualifié" pour un vol le 22 août.

Thomas Pesquet l'a posté sur son compte Facebook mardi soir. - Radio France
Thomas Pesquet l'a posté sur son compte Facebook mardi soir. © Radio France - Capture Facebook

Vous aussi, voyagez à bord du Zéro-G... si vous avez 6.000 euros de côté!

L’A310 Zéro-G est aujourd'hui le plus gros appareil au monde à permettre à la communauté scientifique d'accéder aux conditions d'apesanteur : il peut accueillir 40 chercheurs ou passagers à son bord et offre un espace spécialement aménagé de plus de 200 mètres carrés, dédié aux expériences et aux évolutions en apesanteur. Des vols grand public, accueillant une quarantaine de personnes, sont aussi régulièrement organisés au prix de 6.000 euros par passager. "Lors des vols grand public, étant donné qu'il y a trois à quatre pilotes par vol, Thomas Pesquet pourra aussi partager l'expérience de l'apesanteur dans la cabine avec les participants", a précisé à l'AFP le directeur de Novespace.