Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

L'Avignonnaise, le sport comme remède contre le cancer

-
Par , France Bleu Vaucluse

Ce dimanche 7 avril, ils étaient 2.400, vêtus de rose, à courir ou marcher pour la bonne cause. C'était la 8e édition de l'Avignonnaise, course féminine au profit de la lutte contre le cancer. L'occasion de rappeler les bienfaits du sport face à la maladie.

Après avoir parcouru 7km, les participants de l'Avignonnaise ont veillé à bien s'étirer.
Après avoir parcouru 7km, les participants de l'Avignonnaise ont veillé à bien s'étirer. © Radio France - Elsa Vande Wiele

Avignon, France

Pour sa 8e édition, l'Avignonnaise, course féminine en faveur de la lutte contre le cancer a encore battu un record de participation. Ils étaient 2.200 en 2018 à arpenter un chemin de 7 km en courant ou en marchant. Cette année, l'événement sportif caritatif a rassemblé 2.400 personnes.

2400 personnes ont participé à la 8e édition de la course contre le cancer à Avignon. - Radio France
2400 personnes ont participé à la 8e édition de la course contre le cancer à Avignon. © Radio France - Elsa Vande Wiele

Anne Marie Jouffroy-Bologna, présidente de la Ligue contre le cancer de Vaucluse, tenait un stand d'information pour l'occasion. Pour elle, l'événement sert de piqûre de rappel : " Il faudrait qu'il y ait une course du genre tous les dimanches et dans toutes les villes de France pour sensibiliser les gens sur le dépistage." 

Se réapproprier son corps

"On n'y participe pas vraiment pour courir mais plutôt pour la cause, explique Rozenne après avoir franchit la ligne d'arrivée. J'ai une copine qui a eu un cancer du sein et qui s'en est sortie. Les médecins ont affirmé que le sport l'avait beaucoup aidée." 

"L'activité physique permet de réduire les risques de récidive de cancer", affirme le cancérologue Gaëtan De Rauglaudre. - Radio France
"L'activité physique permet de réduire les risques de récidive de cancer", affirme le cancérologue Gaëtan De Rauglaudre. © Radio France - Elsa Vande Wiele

Le docteur Gaëtan De Rauglaudre, cancérologue à l'Institut Sainte-Catherine et administrateur de la Ligue contre le cancer de Vaucluse confirme : "L'activité physique permet de réduire le risque de récidive. On recommande aussi aux patients de reprendre une activité après les traitements, pour se réapproprier leur corps dans tous les sens du terme, y compris psychologique."

L'Avignonnaise permet aussi de rappeler l'importance des dons, notamment pour la recherche médicale. Les 14 000 euros collectés l'an passé ont été versés à la Ligue contre le cancer de Vaucluse et à l'Institut Sainte-Catherine. Les organisateurs espèrent bien battre un énième record de dons. 

Choix de la station

France Bleu