Santé – Sciences

L'épidémie d'Ebola progresse et pourrait se propager "comme un feu de forêt"

Par Julie Guesdon, France Bleu mardi 29 juillet 2014 à 18:02

672 décès déjà recensés en Guinée, au Sierra Leone, au Liberia et au Nigeria
672 décès déjà recensés en Guinée, au Sierra Leone, au Liberia et au Nigeria © MaxPPP

L'épidémie d'Ebola a atteint un quatrième pays la semaine dernière, après qu'un cas a été déclaré à Lagos, ville la plus peuplée du Nigeria. Devant les risques de propagations du virus incurable, le Liberia a partiellement fermé ses frontières ce lundi et les Etats-Unis exhortent les voyageurs à la plus grande prudence, affirmant que le virus pourrait se répandre rapidement.

Les autorités doivent-elles renforcer les contrôles sanitaires ? Une semaine après la déclaration jeudi 24 juillet d'un premier cas de contamination au virus Ébola à Lagos, ancienne capitale du Nigeria, les autorités sanitaires s'inquiètent de la propagation du virus.

La fièvre Ébola, qui ne possède à ce jour aucun remède connu, a tué 672 personnes entre le 1er janvier et le 24 juillet 2014 en Guinée, en Sierra Leone, au Liberia et au Nigeria. Soit presque trois fois plus de victimes que lors de l'épidémie la plus meurtrière recensée depuis la découverte du virus en 1976.

Jamais une épidémie d'Ébola n'a fait autant de morts - Aucun(e)
Jamais une épidémie d'Ébola n'a fait autant de morts

Aux États-Unis, les voyageurs qui prévoient de se rendre en Afrique sont incités à la plus grande prudence . Même si, selon Stephan Monroe, porte-parole du Centre américain de contrôle et de prévention des maladies, "la probabilité de voir cette épidémie se propager au-delà de l'Afrique de l'ouest est très basse" , une possibilité subsiste : "notre inquiétude est que l'épidémie soit réensemencée ailleurs, comme un feu de forêt peut se repandre en partant d'un seul arbre, avec des étincelles [...] Comme cela se produit actuellement au Libéria" .

Le Liberia ferme partiellement ses frontières pour endiguer l'épidémie

L'épidémie, qui s'était propagée au Liberia après être apparue en Guinée, avait été endiguée puisqu'aucun cas n'avait été déclaré pendant 21 jours, une durée supérieure à la durée d'incubation. Mais, avec plusieurs nouvelles contaminations, le pays s'est décidé lundi à fermer ses frontières , à l'exception de l'aéroport international Roberts de Monrovia, l'aéroport James Spriggs et trois importants accès terrestres aux frontières avec la Guinée et la Sierra Leone.

En prime, des contrôles sanitaires renforcés sont mis en place, avec dépistage obligatoire du virus Ébola avant toute entrée ou sortie du pays, ainsi qu'une interdiction de rassemblements publics.

Depuis le début de l'épidémie, 1.201 cas de virus Ébola ont été recensés, des cas mortels pour plus de la moitié d'entre eux.

Un cas a été déclaré au Nigeria, pays le plus peuplé d'Afrique - Aucun(e)
Un cas a été déclaré au Nigeria, pays le plus peuplé d'Afrique