Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'épidémie de coronavirus ne cesse de progresser depuis Noël en Normandie

Les derniers chiffres publiés ce mardi par l'ARS Normandie ne sont pas bons. Ils montrent une nette progression de l'épidémie de coronavirus depuis Noël. Le taux d'incidence bondit dans tous les départements de la région. Depuis le 25 décembre, le nombre de cas a été multiplié par 1,8 en Normandie.

Un test de dépistage du coronavirus (illustration).
Un test de dépistage du coronavirus (illustration). © Radio France - Marc Bertrand

La période de fêtes de fin d'année semble avoir donné un coup d'accélérateur à l'épidémie de Covid-19 en Normandie. "Au cours des 3 semaines passées, le taux d’incidence régional a progressé de plus de 60 points", indique ce mardi soir l'Agence régionale de santé. Il est de 166,6 cas pour 100 000 habitants. À Noël, il était de 105,04 et de 135,9 le 8 janvier.

À l’échelle départementale, le taux d’incidence approche désormais le seuil de 200 dans la Seine-Maritime (195) et l’Orne (194,7). "Depuis le 25 décembre, le nombre de cas a ainsi été multiplié par 1,8 en Normandie, poursuit l'ARS : par 2,5 dans la Manche, par 2 en Seine-Maritime, par 1,7 dans le Calvados, par 1,3 dans l’Orne et l’Eure.

Une évolution qui est notamment visible chez les plus de 65 ans (139,7) et chez les 20/29 ans avec un taux de 281,6. Les hospitalisations augmentent elles aussi, avec 1 283 personnes hospitalisées contre 1 205 le 7 janvier. Même trajectoire dans les services de réanimations, 103 contre 98. 

La campagne de vaccination est "prometteuse" en Normandie

"Depuis le 4 janvier, la campagne de vaccination mise en place dans la région a permis de vacciner 15 645 personnes parmi les publics prioritaires", se réjouit l'ARS. Un nombre qui devrait rapidement augmenter avec le début de la vaccination pour les plus de 75 ans le 18 janvier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess