Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

L'épidémie de gastro-entérite s'étend, plusieurs régions touchées

-
Par , France Bleu

L'épidémie de gastro-entérite s'étend dans le pays, alors que les vacances de Noël approchent à grand pas. Les régions les plus touchées sont les Pays de la Loire, la Bourgogne-Franche-Comté et le Grand est.

L'épidémie de gastro s'étend en France.
L'épidémie de gastro s'étend en France. © Maxppp - Michèle Constantini

C'est une compagnie dont on se passerait bien, surtout à l'approche des fêtes. La gastro-entérite a dépassé le seuil épidémique dans plusieurs régions, indiquait le réseau de surveillance Sentinelles mercredi. Les régions les plus touchées sont les Pays de la Loire, la Bourgogne-Franche-Comté et  le Grand est.

L'épidémie de gastro-entérite s'étend. - Aucun(e)
L'épidémie de gastro-entérite s'étend. - Capture d'écran réseau Sentinelles

Le réseau Sentinelles indique que la semaine dernière, le taux d’incidence des cas de diarrhée aiguë vus en consultation par les médecins généralistes est estimé à 169 cas pour 100 000 habitants, très au-dessus du seuil épidémique qui est de 92 cas pour 100.000 habitants. L'activité de la semaine dernière est "modérée à forte", pour les experts. 

L'épidémie augmente pour toutes les tranches d'âge

Les taux d'incidence de l'épidémie sont en hausse pour toutes les tranches d'âge, notent les experts. Mais les augmentations les plus fortes ont été observées chez les enfants de 0 à 4 ans, de 5 à 14 ans et chez les 15-29 ans. Une augmentation plus modérée a été observée chez les 30-64 ans.

Des cas qui ne semblent pas particulièrement sévères

Mais l’activité actuelle, bien qu’en augmentation, se situe à un niveau plutôt bas par rapport aux saisons précédentes, précise Sentinelles. Les médecins généralistes n'ont pas détecté de signe de gravité particuliers cette année, le taux hospitalisation est de 0,4% des cas.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu