Santé – Sciences

L'épidémie de grippe arrive, mais il est encore temps de se faire vacciner

Par Géraldine Houdayer, France Bleu vendredi 16 décembre 2016 à 15:15

La grippe arrive avec ses réjouissances : nez bouché, toux, et fièvre.
La grippe arrive avec ses réjouissances : nez bouché, toux, et fièvre. © Maxppp - Stéphane Mortagne

L'épidémie de grippe arrive en France à grands renforts de toux et de frissons. La Bretagne et l'île de France sont les premières régions touchées. Il est encore temps de se faire vacciner. Depuis le 1er novembre, le virus a causé 27 hospitalisations et deux décès.

L'épidémie de grippe saisonnière a démarré en Bretagne et en Ile-de-France, et devrait s'étendre prochainement aux autres régions de France métropolitaine. Selon l'agence Santé publique France, tous les indicateurs de la grippe en métropole étaient en hausse la semaine dernière.

Les autorités rappellent qu'il est encore temps de se faire vacciner. "La vaccination reste le meilleur moyen pour se protéger, protéger son entourage et limiter les risques de complications qui peuvent entraîner une hospitalisation, voire le décès chez les personnes les plus fragiles", souligne jeudi la ministre de la Santé Marisol Touraine dans un communiqué.

Cette année, c'est le virus A H3N2 qui frappe

SOS Médecins France, qui suit la situation en temps réel, relève "une forte augmentation des syndromes grippaux" non seulement en Ile-de-France et en Bretagne, mais également en Provence-Alpes-Côte d'Azur, en Auvergne-Rhône Alpes et en Occitanie. La très grande majorité des virus grippaux observés sont de type A (H3N2), proches ou identiques à l'une des souches contenues dans le vaccin de cette année, selon l'agence sanitaire. L'agence ajoute que depuis le 1er novembre, 27 cas graves de grippe, dont la moitié n'étaient pas vaccinés, ont été admis en réanimation et deux personnes sont mortes. Lancée en octobre, la campagne nationale de vaccination s'adresse aux 11 millions de personnes âgées ou fragilisées par certaines maladies chroniques, ainsi qu'aux femmes enceintes qui peuvent se faire vacciner gratuitement. Neuf à 14 jours sont nécessaires pour être immunisé. "Contrairement aux idées reçues, la grippe n'est pas une infection saisonnière banale! Le virus tue chaque année, notamment des personnes fragiles", rappelle Marisol Touraine.

Se laver les mains et éviter le contact avec les malades

Dans son communiqué, la ministre rappelle les bons gestes pour limiter la transmission du virus. Pour le patient grippé, il est recommandé de limiter ses contacts avec d'autres personnes, notamment celles à risque, de se laver régulièrement les mains à l'eau et au savon ou avec une solution hydroalcoolique, de couvrir son nez en cas de toux ou d'éternuement et d'utiliser des mouchoirs en papier à usage unique. Pour l'entourage des personnes grippées, il convient d'éviter les contacts rapprochés avec le malade et de se laver régulièrement les mains. Chaque hiver, la grippe saisonnière, très contagieuse, touche entre trois et six millions de personnes.

  - Visactu
© Visactu