Santé – Sciences

L'Etablissement Français du Sang recherche des donneurs

Par Anne Treguer, France Bleu Breizh Izel mercredi 9 novembre 2016 à 17:27

A la maison du don de Quimper, les donneurs sont accueillis du lundi au samedi midi
A la maison du don de Quimper, les donneurs sont accueillis du lundi au samedi midi © Radio France - Anne Tréguer

Une campagne pour donner son sang ou son plasma est lancée en Bretagne. L'Etablissement Français du Sang multiplie les supports pour convaincre de donner : affiches sur les panneaux Decaux et flyers dans les boîtes aux lettres. En Bretagne, les donneurs sont un peu moins nombreux en ce moment.

Pas de risque de pénurie de sang dans l'Ouest mais "l'Etablissement Français du Sang constate une diminution du nombre de donneurs actuellement, dans le Finistère notamment", nous précise le docteur Patrick Benoit, responsable des prélèvements dans le département breton. "Il s'agit surtout de prévenir la période de fin d'année qui est toujours très délicate, mais pas d'inquiétude à avoir sur le niveau des stocks ! "

L'objet de la campagne actuelle est aussi de recruter des donneurs de plasma, les besoins sont de plus en plus importants et les donneurs moins nombreux. Le plasma est la partie liquide du sang qui contient des protéines et l'intérêt thérapeutique est majeur. il est utilisé par transfusion directe ou sous forme de médicaments.

Donner son sang est simple et ne prend pas plus de 45 minutes - Radio France
Donner son sang est simple et ne prend pas plus de 45 minutes © Radio France - Anne Tréguer

On peut donner son sang ou son plasma tous les jours du lundi au samedi midi

Dans le Finistère, deux maisons du don accueillent les donneurs tous les jours sur rendez-vous. Il faut compter au moins 45 minutes pour donner son sang même si le prélèvement ne dure que 10 minutes, pour le don de plasma, il faut prévoir une heure et demie.

C'est un devoir de citoyen, pour beaucoup de donneurs

Annie et Odile sont deux habituées de la maison du don à Quimper. Elles viennent très régulièrement depuis toujours. "Dans nos familles, on a toujours donné son sang, ses plaquettes auparavant et maintenant son plasma. C'est un devoir de citoyen et puis on ne sait jamais cela peut aussi nous servir si on est malade. Il faut penser aux autres ! Cela ne prend pas beaucoup de temps et c'est simple."

Pourtant Léna a tardé à pousser la porte de la maison du don à Quimper. Elle vient pour la première fois. Jusqu'à présent, elle redoutait la piqûre mais sa sœur et les affiches sur les sucettes Decaux l'ont convaincu de franchir le pas." Sans regret" , nous dit la jeune femme.

La maison du don recherche notamment en ce moment des donneurs de plasma - Radio France
La maison du don recherche notamment en ce moment des donneurs de plasma © Radio France - Anne Tréguer