Santé – Sciences

Ardèche : l'hôpital d'Aubenas investit dix millions d'euros pour s'agrandir

Par Pierre-Jean Pluvy, France Bleu Drôme-Ardèche lundi 3 octobre 2016 à 3:10

Le Centre Hospitalier d'Ardèche Méridionale
Le Centre Hospitalier d'Ardèche Méridionale © Radio France - Pierre-Jean Pluvy

Les premiers travaux vont débuter cette semaine. Une tour de cinq étages va bientôt voir le jour.

Il a d'abord fallu retrouver l'équilibre budgétaire pour entamer ses travaux. Le budget du CHARME, le Centre Hospitalier de l'Ardèche Méridionale était l'an passé légèrement excédentaire.

Une nouvelle hélistation

Une tour de cinq étages va bientôt voir le jour. Elle sera accolée au bâtiment principal et servira dans un premier temps d'hélistation. L'hôpital d'Aubenas accueille 26.000 déposes par an et parfois jusqu'à 120 déposes par jour en été. L'actuelle hélistation n'est plus aux normes. Mais la tour va permettre aussi d'agrandir chaque étage du bâtiment principal. Au total, une trentaine de chambres à lit unique vont être crées. Les services seront réorganisés: la direction commencera parle cinquième étage qui accueille l'oncologie.

Un nouveau parking

Le parking actuel est non seulement trop petit mais très abîmé par les racines des arbres qui font des bosses dans le goudron. Le nouveau parking comptera 180 places au lieu des 150 actuelles. Un itinéraire voiture spécial permettra de déposer les patients ou les visiteurs devant le hall d'entrée. Une sorte de dépose-minute qui facilitera l'accès aux chambres ou aux consultations.

Un nouveau bâtiment devrait accueillir les urgences en 2018

C'est encore à l'état de projet mais les urgences devraient déménager dans un bâtiment digne de ce nom. Elles sont actuellement accueillies dans un bâtiment modulaire de type "Algéco". La direction lance donc en ce moment une étude pour imaginer un bâtiment à la fois central proche de l'imagerie médicale pour que les urgences puissent déménager d'ici 2018.

L'hôpital d'Aubenas emploie 1.000 salariés et une centaine de médecins. Il dessert une zone de population de 100.000 habitants qui double l'été. Son budget atteint les 100 millions d'euros.

Partager sur :