Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

L'hôpital d'Oloron annonce la fermeture de la maternité

La maternité du centre hospitalier d'Oloron était menacée depuis plusieurs années. La direction annonce ce lundi qu'il n'y aura plus de naissance à Oloron à partir du 20 décembre.

L'hôpital d'Oloron
L'hôpital d'Oloron © Radio France - Mathias Kern

Oloron-Sainte-Marie, France

200 bébés devraient naître à Oloron en 2017. Ce seront, sauf retournement de situation, les derniers. C'est la Commission Spécialisée de l'Organisation des Soins (CSOS) qui a donné un avis défavorable à l'unanimité, au renouvellement de l'autorisation obstétrique.

La directrice de l'hôpital d'Oloron a annoncé ce lundi la fermeture de la maternité à partir du 20 décembre. Elle sera remplacée, comme à Orthez, par un centre périnatal de préparation à l'accouchement.

"On ne transforme pas une activité de soins de gaité de cœur. Nous y sommes contraints." Valérie Friot-Guichard, directrice du centre hospitalier

Les recrutements de médecins étaient en cours

En mai 2016, près de 300 personnes avaient manifesté pour soutenir la maternité, mais on savait toute la difficulté à recruter des anesthésistes. Ce sont d'ailleurs des praticiens de l’hôpital de Pau qui assuraient les permanences ces derniers mois. Les recrutements sont en cours. Selon le maire d'Oloron, Hervé Lucbéreilh, très remonté contre cette décision, la venue de médecins n'étaient qu'une question de semaines.

"Nous sommes en train de compléter l'équipe médicale, et on nous dit, on a changé d'avis. C'est discourtois vis-à-vis des élus." répond Hervé Lucbéreilh

A l'avenir, les mamans devront choisir entre les maternités de Pau ou Saint Palais. Toutes les futures mamans sont invitées à participer à la mise en place du futur centre périnatal de proximité, c'est aussi ce qui a été proposé à Orthez.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu