Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

L'hôpital d'Orléans au secours de la clinique Jeanne d'Arc de Gien

mercredi 4 octobre 2017 à 18:46 Par Etienne Escuer et François Guéroult, France Bleu Orléans

La clinique privée Jeanne d'Arc, à Gien, connaît de grosses difficultés financières et rencontre également des problèmes de recrutement médical. Le Centre Hospitalier Régional d'Orléans va lui venir en aide.

Le Centre Hospitalier Régional d'Orléans.
Le Centre Hospitalier Régional d'Orléans. © Radio France - Stéphane Barbereau

Gien, France

L'unique bloc opératoire de Gien (il est en commun avec l'hôpital public Pierre Dezarnaud depuis 2010) est en péril. Problèmes de trésorerie, difficultés à recruter en milieu rural : pour éviter la fermeture, le Centre Hospitalier Régional d'Orléans va récupérer la gestion des activités de soins de la clinique, notamment la chirurgie.

Poursuivre l'activité chirurgicale à Gien

Le CHRO va maintenir les emplois sur le site. "C'est essentiel de garder cette offre de soins de proximité sur un territoire assez éloigné", explique Olivier Boyer, le directeur général du CHRO, qui rappelle que Gien est situé à une heure de route d'Orléans. "Avec la volonté de la clinique de cesser son activité, nous avons réfléchi, avec l'Agence Régionale de Santé, pour maintenir cette offre de soins." Selon Olivier Boyer, l'idée est de préserver les emplois à Gien, pour poursuivre l'activité chirurgicale, notamment. Du personnel d'Orléans sera-t-il appelé à travailler à Gien ? "Je ne sais pas encore, nous allons commencer les discussions dans les jours qui viennent", confie le directeur général du CHRO.

Les modalités pratiques de cette reprise restent donc à définir mais l'objectif est de réaliser ce transfert au plus tard début 2018. La clinique Jeanne d'Arc de Gien compte une centaine de salariés, dont une quinzaine de chirurgiens, toutes spécialités comprises. Le syndicat CGT juge cette nouvelle "plutôt bonne", même s'il attend de voir ce qui va être mis en place.

Les explications du directeur de l'Hôpital d'Orléans, Olivier Boyer.