Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

L’hôpital de Bastia s'agrandit

lundi 8 janvier 2018 à 18:26 Par Marion Galland et Jean Pruneta, France Bleu RCFM

D’importants travaux débutent ce lundi à l’hôpital de Falconaja. Des rénovations qui s’étaleront sur deux ans et demi pour un montant de 10 millions d’euros

10 millions d'euros de travaux vont être effectués à l'hôpital de Bastia
10 millions d'euros de travaux vont être effectués à l'hôpital de Bastia © Maxppp - Maxppp

Bastia, France

Un nouveau bâtiment de 900 m2, sept nouvelles salles d'opération et une nouvelle salle de soins post-interventionnels avec douze lits, c’est ce que vont permettre les travaux d'extension et de modernisation du bloc opératoire de l'hôpital de Bastia. Des travaux qui démarrent aujourd'hui même et qui étaient attendus depuis plusieurs années. Ils s'étaleront jusqu'à la fin du mois de juin 2020 avec l'installation côte à côte d'un bloc chirurgical et d'un bloc obstétrical. 

Le coût de ces travaux, à savoir dix millions d'euros, a été financé à 100% par l'Etat.

Deux nouveaux blocs vont être aménagés - Aucun(e)
Deux nouveaux blocs vont être aménagés - Hôpital de Bastia
Le coût total de l'opération s'élève à 10 millions d'euros - Aucun(e)
Le coût total de l'opération s'élève à 10 millions d'euros - Hôpital de Bastia

Régler le problème de la dette

La CGT s'est réjouie de cette opération.  Elle qualifie ces travaux de "magnifiques" mais regrette que par rapport au projet initial il y ait malgré tout trois salles de moins. Le syndicat demande à ce que l'on se penche désormais et très sérieusement sur la situation des urgences où l'accueil du public est "indécent" et surtout que l'on règle une fois pour toute le problème de l'endettement de l'Hôpital de Bastia. « On se pose quand même des questions » a expliqué Josette Risterucci, «  on était à 50 millions d’euros de dette globale pendant le conflit, on attend que les instances se réunissent et qu’on nous présente les comptes arrêtés de l’année 2017 » 

Josette Risterucci, CGT « dans la France entière on est en train de casser le modèle de l’hôpital public »

La CGT, toujours dans l'attente des réponses de la ministre de la Santé, se dit prête à reprendre le combat après le conflit qu'elle a mené fin 2017. Y a d’autres dossiers qui attendent depuis longtemps et nous n’avons aucune réponse ni de l’ARS ni du ministère, c’est du mépris envers l’hôpital de Bastia » déplore Josette Risterucci.

Josette Risterucci, CGT « du mépris pour l’hôpital de Bastia »

Des perturbations à prévoir

L’ampleur des travaux va également nécessiter quelques aménagements. Si l’actuel bloc opératoire fonctionnera de manière normale, c’est à l’extérieur qu’il faudra s’attendre à des perturbations.

La circulation dans l’enceinte du site de l’établissement sera perturbée et des places de stationnement seront supprimées. 

Durant trois mois, du 9 janvier au 30 mars, le chantier empêchera l’accès au service mortuaire, les levées de corps publiques ne seront pas possible durant cette période. Un accès sera aménagé pour les proches de défunts via un circuit interne à l’hôpital. 

Pour aller plus loin sur ce sujet, sur les travaux et la situation de l'Hôpital de Bastia., Pascal Forcioli, le directeur de l’établissement sera l’invité de notre grande édition en direct ce mardi midi.