Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'hôpital de Charleville-Mézières recherche des donneurs de sang en cette période de fêtes

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne
Charleville-Mézières, France

L'établissement français du sang de l'hôpital Manchester de Charleville-Mézières accueille moins de donneurs en cette fin d'année. Une activité toujours moins importante lors des fêtes de noël.

Les donneurs de sang sont moins nombreux à Charleville-Mézières depuis quelques mois
Les donneurs de sang sont moins nombreux à Charleville-Mézières depuis quelques mois © Maxppp - MaxPPP

Ce n'est pas vraiment la cohue en ce moment dans les locaux de l'établissement français du sang à Charleville-Mézières. Les donneurs sont rares en cette période de fêtes. Une fréquentation en baisse qui se ressent sur les stocks de poches disponibles. Alors qu'il faudrait 14 jours d'avance en réserve pour fonctionner sereinement, l'EFS va passer sous le seuil des 12 jours. 

Cette année, on est en dessous des chiffres habituels -  Docteur Géhin de l'EFS de Charleville-Mézières

Une situation habituelle pour les médecins qui ont l'habitude de réduire les prises de sang à cette période. En temps normal, pour compenser, les donneurs sont plus nombreux d'octobre à décembre : "Les gens sont plus disponibles, ils vont moins dehors avec la météo et à l'approche de noël, ils ont peut-être envie de faire un geste salvateur", raconte Gilles Géhin, médecin de prélèvement à l'EFS. 

Mais à Charleville-Mézières, les donneurs n'ont pas non plus répondu à l'appel durant cette période : "Cette année, on est en dessous des chiffres habituels", confirme Gilles Géhin.

Les poches de sang en moins en cette fin d'année mettent en difficulté l'hôpital Manchester : "Même si nous n'avons pas forcément plus de besoin à cette période, il n'empêche que les hôpitaux continuent de fonctionner et les interventions médicales en produits sanguins persistent", conclut Docteur Géhin. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess