Santé – Sciences

L'hôpital de demain se construit à Libourne

Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde jeudi 24 septembre 2015 à 16:43

Le déménagement des patients est prévu en 2018
Le déménagement des patients est prévu en 2018 © Radio France - Stéphane Hiscock

Depuis quelques semaines, les ouvriers s'affairent sur le site de l'hôpital Robert Boulin de Libourne. La reconstruction est en cours pour un déménagement prévu dès 2018. Objectif : faire de ce nouvel hôpital un exemple en matière de chirurgie ambulatoire.

L'hôpital Robert Boulin de Libourne fait peau neuve. Des travaux de reconstruction ont démarré depuis quelques semaines. Ce jeudi matin, les élus locaux et le patron de l'Agence Régionale de Santé ont posé symboliquement la première pierre de cet établissement. Il s'agit d'un chantier de 158 millions d'euros avec une ouverture prévue courant 2018.

Le nouvel hôpital de Libourne comprendra notamment un plateau technique dédié à la chirurgie ambulatoire avec 38 places de jours. Pour les médecins, cet outil est désormais indispensable.

On entre le matin, on repart le soir - Le docteur Stéphane Gadrey

Avec les nouvelles technologies et les nouveaux produits d'anesthésie le patient sort le soir après avoir été opéré dans la journée. Plus besoin de longs séjours à l'hôpital. Les patients sont vraiment demandeurs de ce type de prise en charge.

— Docteur Stéphane Gadrey, chef anesthésiste à Robert Boulin

Une maquette du futur hôpital - Radio France
Une maquette du futur hôpital © Radio France - Stéphane Hiscock

44 ans après son inauguration le centre hospitalier Robert Boulin avait bien besoin d'être modernisé. D'autant qu'il accueille un large public : après le CHU de Bordeaux c'est le deuxième hôpital d'Aquitaine. L'an passé le nombre d'acte médicaux a progressé de 7 % avec des patients qui viennent même de Charente-Maritime pour se faire soigner.

Le déménagement des patients dans les nouveaux locaux est prévu en 2018. Une extension du bloc opératoire est également prévu en 2020. Seul bémol : le manque criant d'IRM. Alors qu'il faut seulement trois jours pour obtenir une imagerie par résonance magnétique au CHU Bordeaux, il faut cinq semaines à Libourne pour obtenir un rendez-vous.