Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'hôpital de Dunkerque ouvre des lits et transfère des malades pour éviter la saturation

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

La situation est tendue au centre hospitalier de Dunkerque. 88 patients atteints du Covid-19 sont pris en charge ce mercredi. Au total, 87 patients ont été transférés dans d'autres établissements depuis début février, pour faire de la place.

Transfert de patients atteint de la Covid-19 - Illustration
Transfert de patients atteint de la Covid-19 - Illustration © Maxppp - Philippe TRIAS

Le centre hospitalier de Dunkerque continue de transférer des patients pour désengorger ses lits d'hospitalisation. Ce vendredi 5 mars, trois nouveaux lits de réanimation ont été ouverts.

L’hôpital transfère des patients et ouvre des lits

14 patients atteints du Covid-19 sont actuellement hospitalisés en réanimation au centre hospitalier de Dunkerque. Des lits de réanimation supplémentaires sont ouverts pour augmenter la capacité.

Pour éviter d'être saturé, l'hôpital de Dunkerque transfère des patients qui peuvent l'être vers d'autres établissements. Il y en a eu 87 depuis début février. Cette semaine, pour la première fois, deux l'ont été vers un hôpital hors de la région, au Havre.

Des patients plus jeunes que lors des premières vagues

À l'hôpital, les soignants constatent que les patients arrivent plus jeunes. "En moyenne les patients sont âgés de 62 ans. C'est plus bas que l'âge des patients pris en charge en première et deuxième vague qui était de 65 à 66 ans", détaille Justine Leibig, directrice par intérim du centre hospitalier de Dunkerque.

Les soignants constatent toujours beaucoup de foyers de contamination dans des réunions de famille, où les deux générations les plus âgées arrivent à l’hôpital. Ils appellent donc la population à être encore plus vigilante, et à respecter les mesures mises en place.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess