Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'hôpital de Guéret dispose maintenant d'un équipement de pointe pour soigner les cancers

-
Par , France Bleu Creuse

L'hôpital de Guéret vient d'inaugurer son tout nouvel accélérateur de particules : un outil qui irradie les cellules cancéreuses pour les détruire. Il y en avait déjà un à Guéret, mais celui-ci est plus récent, plus précis et plus performant.

Le nouvel accélérateur de particules de l'hôpital de Guéret
Le nouvel accélérateur de particules de l'hôpital de Guéret © Radio France - Camille André

L'hôpital de Guéret utilise  dorénavant un matériel de pointe pour soigner les cancers. Depuis le 7 avril, le centre hospitalier a mis en route son tout nouvel accélérateur de particules : un outil qui irradie les cellules cancéreuses, pour les détruire. Il est plus précis et plus performant que l'ancien accélérateur de particules, qui datait de 2006. 

Une technologie très précise

Ce traitement utilise d'abord des techniques d'imagerie ou bien le scanner pour délimiter la tumeur et les organes sains. Ensuite un logiciel permet de calculer la dose de rayonnement nécessaire. 

Au premier plan, la table de traitement où se positionne le patient. Au second plan, l'accélérateur de particules.
Au premier plan, la table de traitement où se positionne le patient. Au second plan, l'accélérateur de particules. © Radio France - Camille André

Cet accélérateur de type "True Beam" et de marque Varian peut aussi moduler l'intensité des faisceaux d'irradiation, afin d'attaquer la tumeur tout en protégeant au maximum les organes sains situés à proximité. "La précision de cet outil est à deux ou trois millimètres près", indique la physicienne médicale, Delphine Lescuyer.

De nouvelles pathologies vont pouvoir être traitées à Guéret

Désormais, l'hôpital de Guéret va pouvoir soigner de nouvelles pathologies, comme les cancers ORL, prostatiques, abdominaux ou encore les cancers pelviens. Auparavant, ces patients devaient se rendre au CHU de Limoges. 

Le centre hospitalier de Guéret et le CHU de Limoges vont rester connectés, avec une base de patients communes. Cela permettra la prise en charge des malades sur les deux sites, en cas de panne du matériel.

Cet accélérateur de particules a coûté 2,9 millions d'euros, travaux inclus. L'Agence Régionale de Santé a tout financé.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess