Santé – Sciences

L'hôpital de Mont-de-Marsan va ouvrir un centre de santé au Peyrouat

Par Valérie Mosnier, France Bleu Gascogne jeudi 12 octobre 2017 à 17:16

Le centre de santé devrait ouvrir début décembre, avenue Rozanoff à Mont-de-Marsan
Le centre de santé devrait ouvrir début décembre, avenue Rozanoff à Mont-de-Marsan © Radio France - Valérie Mosnier

Les déserts médicaux n'existent pas uniquement en zones rurales. En ville aussi, la problématique se pose. A Mont-de-Marsan, faute de médecins généralistes, le Centre Hospitalier coordonne l'installation d'un centre de santé dans le quartier du Peyrouat.

C'est un local d'environ 500m², situé avenue Rozanoff, juste derrière la pharmacie dans le quartier du Peyrouat, à Mont-de-Marsan. C'est là que va ouvrir début décembre un centre de santé, un projet coordonné par l'hôpital Layné, qui a acheté les murs à l'office HLM. Tout simplement parce qu'il n'y a plus de médecins depuis des années dans ce quartier, plus de généralistes en libéral.

Moins de médecins, c'est synonyme d'une offre de soins moins importante. Le centre Hospitalier a donc décidé d'agir, il a recruté des médecins pour venir travailler dans ce centre de santé. A l'inverse d'une maison de santé impulsée par des médecins libéraux, ici c'est le secteur public qui chapeaute.

Un désert médical en ville

"Il y a aujourd'hui ce qu'on appelle en France des déserts médicaux, qui peuvent se situer dans des zones géographiques d'un département mais aussi dans des villes" explique Christian Cataldo, le directeur de l'Hôpital de Mont-de-Marsan "tout simplement parce que l'attractivité est parfois difficile." Au Peyrouat, "on manque de temps médical, non pas de professionnels de santé mais de médecins" rajoute le directeur.

Le centre de santé devrait fonctionner avec deux médecins hospitaliers et une sage-femme de l'hôpital, un orthophoniste et un podologue de la Mutualité Française. Le cabinet infirmier, déjà installé dans le quartier, va également déménager dans ces murs.

Ce centre de santé, qui mélange donc secteur public et libéral, doit aussi permettre de faire de la prévention auprès des habitants comme les campagnes de dépistages.

L'investissement pour ce centre de santé est estimé entre 700.000 et 800.000 euros pour l'Hôpital de Mont-de-Marsan.

Deux médecins et une sage-femme de l'hôpital travailleront aux cotés d'un orthophoniste et d'un podoloque de la Mutualité Française et d'un cabinet infirmier - Radio France
Deux médecins et une sage-femme de l'hôpital travailleront aux cotés d'un orthophoniste et d'un podoloque de la Mutualité Française et d'un cabinet infirmier © Radio France - Valérie Mosnier

Hôpital hors les murs

Parce que l'hôpital n'est pas qu'à l'hôpital, et qu'il est aussi hors de ses murs, le centre Hospitalier de Mont-de-Marsan organise ce vendredi 13 octobre, un colloque pour faire la promotion de ses services, qui existent à l'extérieur de ses murs. Une journée de tables rondes à destination des professionnels de santé, aux associations en contact avec le secteur médico-social, les représentants d'usagers.

Il sera notamment question des consultations avancées, ces médecins de l’hôpital, souvent des spécialistes, qui viennent consulter dans les maisons de santé, prévention avec les équipes mobiles qui sillonnent le département des Landes, ou encore médecine connectée.

Entre 281 et 329 médecins pour 100.000 habitants, les Landes sont un peu en dessous de la moyenne nationale - Visactu
Entre 281 et 329 médecins pour 100.000 habitants, les Landes sont un peu en dessous de la moyenne nationale © Visactu