Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

L'hôpital de Privas se refait une santé

dimanche 8 novembre 2015 à 12:47 Par Stéphane Milhomme et Tommy Cattaneo, France Bleu Drôme Ardèche

L'établissement basé dans la préfecture de l'Ardèche a été modernisé et rénové. Et quatre services ont été inaugurés ce samedi : le bloc opératoire, l'espace de stérilisation, la pharmacie et l'accueil des urgences.

L'hôpital de Privas et son plateau de chirurgie, le 8 novembre 2015
L'hôpital de Privas et son plateau de chirurgie, le 8 novembre 2015 - Tommy Cattanéo

Privas, France

Ces travaux, le centre hospitalier des Vals d'Ardèche en avait besoin. Le bloc opératoire avait 45 ans. Il a été refait à neuf et entièrement modernisé. Du matériel dernier cri a été installé. Tout a été pensé pour limiter au maximum les risques d'infection. L'unité de stérilisation, elle aussi a été rénovée. L'espace pharmacie a été agrandi pour atteindre 450 m2, et l'accueil des urgences a été totalement transformé. Le message est clair : l'hôpital de Privas n'est pas dépouillé de ses activités par l'hôpital de Montélimar :

Les explications d'Hugo Charpentier pour France Bleu Drôme Ardèche

4 services ont été totalement rénovés à l'hôpital de Privas. Les travaux ont duré deux ans pour un coût total de 5.3 millions d'euros. C'est l'Agence régionale de santé qui a financé en grande partie ces travaux. Le bloc opératoire est maintenant équipé des dernières technologies.

Farid Djouhri chirugien et réprésentant du personnel médical de l'hôpital

Les travaux, démarrés en 2013, ont coûté 5,3 millions d'euros. L' agence régionale de santé a financé la majeure partie de ces rénovations. L'objectif c'est le montrer que l'hôpital est compétitif et que le site peut encore hébergé plusieurs activités. Pas questions pour les services de disparaître au profit de l'hôpital de Montélimar. Mais comme la grande partie des locaux, la maternité n'a pas été rénovée. Une unité de réanimation pour les nouveaux-nés a néanmoins été crée avec les travaux.