Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

L'hôpital de Roanne inaugure un mémorial pour ses donneurs d'organes

jeudi 21 juin 2018 à 16:50 Par Noémie Philippot, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu

L'hôpital de Roanne inaugure ce vendredi un lieu de mémoire peu commun : un tableau et une plaque pour rendre hommage aux donneurs d'organe. Un geste symbolique, mais aussi important pour que l'hôpital respecte la loi.

Un texte de loi de 2004 préconise la création d'un "lieu de mémoire" pour les donneurs dans les hôpitaux autorisés à prélever des organes.
Un texte de loi de 2004 préconise la création d'un "lieu de mémoire" pour les donneurs dans les hôpitaux autorisés à prélever des organes. © Radio France - YR

Roanne, France

Un nouveau tableau ainsi qu'une plaque vont être dévoilés ce vendredi dans le petit hall de l'hôpital de Roanne. L'établissement inaugure son mémorial pour les patients qui ont fait don d'un ou plusieurs de leurs organes, à l'occasion de la journée nationale de réflexion sur le don d'organes et la greffe. 

Un lieu pour sensibiliser au don d'organes

Par principe, nous sommes tous donneur d'organes ou de tissus, à moins de nous être opposés au prélèvement de notre vivant. Malgré cela, le don reste un geste discret, anonyme, qui n'en est pas moins fort. Alors pour Romain Merle, infirmier coordinateur pour le don et la greffe au Centre Hôspitalier de Roanne, cet hommage est très important  : "Ça permet de vraiment marquer le respect qu'on peut avoir pour le donner, les prélèvements qui ont lieu, ces histoires qui sont uniques." Créer ce mémorial, c'est aussi donner un lieu de recueillement aux familles des donneurs.

Pour Romain Merle, c'est également l'occasion d'interpeller les proches des donneurs sur le sujet, et par la suite de faire progresser le nombre de dons. Même s'il y en a un peu plus chaque année, les dons d'organes et de tissus restent insuffisants en France

Depuis 2004, la loi préconise la création d'un lieu de mémoire dans tous les hôpitaux autorisés à prélever des organes. Cela n'oblige pas les hôpitaux à en créer un, mais Roanne n'était jusqu'ici pas tout à fait dans les clous. Le service de coordination des prélèvements d'organes et de tissus existe depuis 2008.