Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L’hôpital de Roanne s’ouvre aux sages-femmes libérales

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire
Roanne, France

Jeudi, l’hôpital de Roanne a signé une convention avec une sage-femme libérale : l’hôpital ouvre ses plateaux techniques aux sages-femmes qui exercent de manière indépendante et à leurs patientes.

Jeudi 21 décembre à l’hôpital de Roanne a signé une convention qui ouvrent ses plateaux techniques aux sages femmes qui exercent de manière indépendante.
Jeudi 21 décembre à l’hôpital de Roanne a signé une convention qui ouvrent ses plateaux techniques aux sages femmes qui exercent de manière indépendante. © Radio France - Fabrice Hawkins

Le centre hospitalier de Roanne met ses plateaux techniques à disposition des sages-femmes indépendantes. Cela permet de répondre à la demande de certaines femmes enceintes du bassin roannais, et des sages-femmes libérales.

Un suivi personnalisé de la femme enceinte

Claire Douroure est la première sage femme libérale à profiter de cette convention.  L’indépendance que lui confère sa nouvelle activé lui permet de consacrer plus de temps aux patients. "Par rapport à un travail de sage-femme hospitalière, il y a un suivi  de A à Z", explique la sage femme. "La patiente se sent rassurée car elle accouche avec une personne qu’elle connaît bien", poursuit-elle. 

La difficulté pour les sages-femmes libérales réside dans le fait qu’elles doivent pouvoir être disponibles à chaque instant. Ce dispositif répond aussi à la demande croissante de femmes qui souhaitent donner naissance à leur enfant de la manière la plus physiologique possible. C’est-à-dire avec une assistance médicale réduite au strict minimum. Elle a un coût : entre 500 et 1.000 euros par patiente.

Claire Douroure est la première sage femme libérale à signer la convention avec le directeur de l'hôpital, Dominique Huet.
Claire Douroure est la première sage femme libérale à signer la convention avec le directeur de l'hôpital, Dominique Huet. © Radio France - Fabrice Hawkins

50 naissances supplémentaires espérées

Cette année, l’hôpital de Roanne a enregistré 1.680 naissances. Le bilan est en baisse par rapport à l’année dernière. Dominique Huet, le directeur du centre hospitalier de Roanne, estime qu’il y a 50 femmes par an dans le bassin roannais qui préfèrent accoucher dans un hôpital qui travaille avec des sages-femmes libérales. Givors, Firminy et Thiers mettent déjà leurs plateaux technique à disposition des sages-femmes libérales.

Astrid Vial est porte-parole de la CGT à l’hôpital de Roanne. Elle regrette que les hôpitaux publics n’assurent plus l’égalité des patients. Pour elle "ce dispositif va créer une scission entre les patients qui ont les moyens et les autres."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess