Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

L'hôpital de Saint-Lô équipé d'un deuxième scanner

-
Par , France Bleu Cotentin

Ce nouveau scanner, inauguré mercredi 6 février, vient compléter un autre scanner au sein du service d'imagerie de l'hôpital de Saint-Lô. Les délais d'attente pour les habitants de Saint-Lô, hors urgence, devrait passer de un mois à deux semaines.

Le nouveau scanner du service d'imagerie de l'hôpital de Saint-Lô.
Le nouveau scanner du service d'imagerie de l'hôpital de Saint-Lô. - CH Mémorial

Fini le mois de délai pour obtenir son rendez-vous au scanner de Saint-Lô : un nouvel équipement a été inauguré mercredi 6 février à l’hôpital,  un mois après son installation.  Il permet de désengorger le service d'imagerie, et de mieux répartir les patients sur les deux appareils.  

Les besoins sont en augmentation constante, d'une part parce que le scanner est devenu un examen de référence, de routine, mais aussi car le nombre de passage aux urgences est en hausse. Jusqu'alors, la première machine devait recevoir les patients de ville et les urgences, soit plus de 60 personnes par jour en moyenne. 

Jusqu'à 60 personnes par jour 

Avec l'arrivée du nouvel équipement, l'ancien scanner va pouvoir se concentrer uniquement sur les personnes extérieures, les délais d'attente devraient donc réduire de moitié, deux semaines au lieu d'un mois. Le deuxième servira pour les patients de l’hôpital et les urgences, un gain de temps énorme pour les urgentistes et de sérénité pour les équipes du service d'imagerie.  

Ainsi, quand l'un des deux est en panne ou en maintenance, plus besoin de se rendre à Coutances ou Bayeux en ambulance. Le coût total de la machine et des travaux s'élève à 1,3 millions d'euros, à la charge de l'hôpital.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu