Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

L'hôpital de Sarreguemines "assure l'accès aux soins de tous" selon son directeur-adjoint

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Face à la troisième vague de Covid-19, la situation est "sous contrôle" explique Guillaume Fluck sur France Bleu Lorraine qui tient aussi à rassurer les patients et les familles sur la continuité des soins.

L'hôpital CH Robert Pax de Sarreguemines en Moselle, l'un des premiers et les plus touchés par le coronavirus dans le département (illustration)
L'hôpital CH Robert Pax de Sarreguemines en Moselle, l'un des premiers et les plus touchés par le coronavirus dans le département (illustration) © Radio France - Marc Bertrand

"Je le dis assez clairement : il n'est pas question de tri." D'emblée, Guillaume Fluck tient à passer le message aux patients ou aux familles, alors que certains professionnels de santé de Lorraine se montrent très alarmistes face à l'ampleur de la troisième vague de Covid-19. "On dresse le constat d'une situation sous contrôle" assure le directeur-adjoint de l'hôpital Robert Pax de Sarreguemines, "même si elle présente un certain degré de gravité." Ainsi sur les chimiothérapies ou les soins en cancérologie, les soins sont toujours assurés au sein de l'établissement mosellan. 

Plateau haut en réanimation

Actuellement, le service médecine accueille 42 patients Covid, sur un total de 142 lits. Le point délicat se situe, comme dans beaucoup d'autres hôpitaux, sur le service de réanimation où 11 lits sur 14 sont occupés, dont 7 par des patients gravement touchés par la maladie. Pour faire face à la tension hospitalière, l'Agence régionale de Santé du Grand Est a annoncé mardi que 60 nouveaux lits de réanimation allaient être armés dans la région. 

Autre point sensible soulevé par Guillaume Fluck : l'épuisement des personnels. "Il y a un phénomène d'usure, de lassitude qu'on peut comprendre. Il est palpable à la fois pour ce qui concerne la lourdeur du travail physique et mental dans la lutte contre le Covid."

L'espoir réside selon lui dans la vaccination. 2100 vaccins sont administrés chaque semaine à Sarreguemines, et 61% des personnels des hôpitaux de la ville sont vaccinés. "C'est tout à fait encourageant" conclut-il. 

Nouvelles mesures annoncées ce soir ? 

L'Elysée annonce ce mercredi matin qu'Emmanuel Macron prononcera une allocution à 20h. Le président de la République fera un point sur la situation sanitaire dans le pays. Un Conseil de défense se tient ce mercredi à 9h à l'Elysée et doit arbitrer les nouvelles mesures que le chef d'Etat annoncera lors de son allocution.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess