Santé – Sciences

L'hôpital du Cateau-Cambrésis lance Handisaf, son projet pilote contre l'alcoolisation foetale

France Bleu Nord lundi 13 avril 2015 à 6:00

0 goutte d'alcool pendant les 9 mois de grossesse, c'est le message d'Handisaf
0 goutte d'alcool pendant les 9 mois de grossesse, c'est le message d'Handisaf © Edouard Bride - MaxPPP

Le phénomène touche le Nord Pas de Calais 10 fois plus que le reste de la France, alors pendant 1 an, l'hôpital lance des pistes pour lutter contre ce fléau, première cause de handicap mental et pourtant 100% évitable !

Le Nord Pas de Calais est la deuxième région touchée par l'alcoolisation foetale , après l'Ile de la Réunion, c'est la première cause de handicap mental des bébés car l'alcool passe directement dans le sang des foetus.

Tous les ans en moyenne dans la région 650 bébés naissent carrément avec le SAF , le syndrôme d'alcoolisation foetale . Un handicap mental important qui a même des répercussions sur le physique des enfants, souvent petits avec des yeux très écartés et avec des problèmes de strabisme, des oreilles très basses, un nez retroussé.

cerveau saf

Alors pour lutter contre ce fléau, l'hôpital du Cateau Cambrésis lance Handisaf, un projet pilote de 165 000 euros financé par l'Agence régionale de Santé qui s'étale pendant 1 an. L'idée c'est de renforcer et surtout coordonner les actions du pôle d'addictologie, de la maternité et du CAMSP Centre d'action médico sociale précoce , pour mieux prévenir l'alcoolisation foetale, prendre en charge les mères alcooliques et ensuite les enfants SAF. 

Handisaf

Première action, la prévention car 40% des femmes enceintes qui avaient l'habitude de boire avant occasionnellement continue pendant leur grossesse, même si c'est seulement de temps en temps, c'est trop, pour les Dr Buziaux, responsable du pôle mère enfant et du CAMSP et Dr Vanderpotte, chef du pôle addictologie.

Le moindre verre peut entraîner des problèmes même si ça ne va évidemment pas jusqu'au SAF. Toute l'année des séances de sensibilisation sont programmées dans les collèges du Cateau-Cambrésis et de Caudry, mais aussi à l'université des métiers de Caudry.

SAF  - Radio France
SAF © Radio France

SAF

Autre axe la formation des professionnels de santé et du secteur social pour mieux détecter les 5% de femmes qui ont de vrais problèmes d'alcool pendant leur grossesse. Souvent, elles sont dépistées après 3 mois, et les dégâts sont déjà importants. Avec une prise en charge rapide croisée entre addictologues, psychologues, etc, les mamans arrivent à se sevrer et donc diminuer les risques de handicap pour leur bébé.

3° volet, une meilleure prise en charge médico psychologique des bébés SAF au CAMSP. Et puis les équipes de l'hôpital travaillent sur d'autres pistes comme le classement en grossesse à risque de ces femmes, ou encore l'aggrandissement des logos sur les bouteilles déconseillant l'alcool aux femmes enceintes.

L'ensemble des travaux sera ensuite analysé à la fin de l'année par l'Agence Régionale de Santé qui pourraient s'en inspirer pour les autres hôpitaux de France.