Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

L'hôpital Nord Franche-Comté s'est préparé à un afflux de patients

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu Besançon

L'hôpital Nord Franche-Comté de Trévenans est prêt à recevoir un afflux de patients atteints par le Coronavirus. Les capacités ont été renforcées et dans le même temps, les restrictions d'accès à l'hôpital sont plus importantes, même pour les nouveaux parents.

220 lits pourront accueillir les patients du Coronavirus à l'hôpital Nord Franche-Comté (illustration)
220 lits pourront accueillir les patients du Coronavirus à l'hôpital Nord Franche-Comté (illustration) © Maxppp - .

Pour faire face à l'afflux de patients, présents et à venir, atteints par le Coronavirus, l'hôpital Nord Franche-Comté a de nouveau renforcé ses services. La capacité du service de réanimation a triplé et plus de 220 lits seront désormais specifiquements réservés aux patients atteints du COVID19. 

Les autres urgences sont traitées désormais à la Miotte

Les urgences "non graves" de traumatologie et de plaies superficielles sont désormais réorientées, via le 15, vers la clinique privée de la Miotte, qui tourne désormais 24H/24. Les étudiants en soins infirmiers et masseurs kiné, ainsi que leurs formatrices, sont venues également en renfort des équipes de l'hôpital. 

Un seul parent autorisé avec son enfant malade

Dans le même temps, l'hôpital restreint encore plus son accès. Un filtrage est mis en place à l'entrée. Seules les personnes détenant une convocation de rendez-vous peuvent rentrer dans le bâtiment. En pédiatrie et en néonatalogie, seul un parent sera désormais autorisé à rester avec son enfant malade (les visites ne sont plus possibles). 

Les papas sont toujours autorisés en salle d'accouchement

En salle d'accouchement, le papa pourra rester, mais toute sortie sera définitive. Une fois sorti, le père ne pourra plus revenir, même pour rendre visite à son nouveau-né. Les sorties précoces des mamans seront favorisées. Les rites funéraires sont aussi désormais interdits au sein de l'hôpital.

L'hôpital de Trévenans a tenu également à remercier les habitants et les entreprises pour leur mobilisation et leur solidarité de ces derniers jours, notamment pour le don de matériel de protection. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu