Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

L’hôpital Sébastopol de Reims en pointe dans le domaine de la rééducation

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Le nouveau plateau de rééducation de l'hôpital Sébastopol CHU de Reims a été inauguré ce lundi. Plus précisément, il s'agit d'une extension du plateau technique. Près de 4 millions d'euros ont été investis dans des machines hautement technologiques.

La salle d'épreuve d'effort
La salle d'épreuve d'effort © Radio France - Philippe Rey-Gorez

Reims

C’est un des services les plus pointus en France en matière de rééducation : l’extension du plateau technique de rééducation de l'hôpital Sébastopol CHU de Reims a été inauguré ce lundi. Il occupe aujourd’hui une surface de 1690 m2. Le montant des travaux réalisés s’élèvent à 3,7 millions d’euros. 

Ergomètres, tapis de marche, robot de marche, appareil d’iso cinétisme : peu d’établissements en France disposent de telles machines. 

Le robot marcheur, une des machines que le personnel soignant peut paramétrer très précisément - Radio France
Le robot marcheur, une des machines que le personnel soignant peut paramétrer très précisément © Radio France - Philippe Rey-Gorez

Le plateau concerne tous les types de rééducation et de réadaptation, suite à des traumatismes, par exemple, ou encore pour les personnes atteintes de maladies neuromusculaires. Le CHU estime ainsi pouvoir offrir  un parcours de soin très complet pour de nombreuses filières, notamment l’insuffisance respiratoire,la gériatrie, l’obésité, l’AVC ou encore l’ortho gériatrie.  

"C’est un des hôpitaux publics les mieux dotés", explique le professeur François Constant-Boyer, chef de l'unité de médecine physique et de réadaptation. "Ce plateau nous permet de traiter les patients dans leur globalité, et même de faire de la prévention".