Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'Île-de-France manque de sang en fin d'année

-
Par , France Bleu Paris
Île-de-France, France

A l'approche des fêtes, une idée de cadeau qui ne coûte pas grand-chose : le don de sang. L'Etablissement français du sang (EFS) lance une campagne pour pallier la baisse des dons liée aux vacances de Noël. Des chapiteaux temporaires sont installés place de la République (Paris) et à la Défense.

A peine plus de 1% des Franciliens donnent leur sang contre 4% des Français sur l'ensemble du territoire
A peine plus de 1% des Franciliens donnent leur sang contre 4% des Français sur l'ensemble du territoire © Radio France - Bénédicte Robin

La période de Noël comme celle qui précède les grandes vacances puis les congés estivaux eux-mêmes sont traditionnellement des moments difficiles pour l'Etablissement français du sang (EFS) car les dons sont en baisse. 

La raison est simple : les donneurs sont peu nombreux et ils partent en vacances, ils sont donc moins disponibles pour donner. Or, les stocks de sang diminuent rapidement car "on est à flux tendu" explique le docteur Djamel Benomar, le responsable de la collecte de sang à l'EFS Île-de-France. 

Seuls 1,2% des Franciliens donnent leur sang

Les "Franciliens sont 1,2% en moyenne à donner leur sang contre 4% des Français en général. La région n'est pas auto-suffisante" souligne le docteur Djamel Benomar qui ajoute qu'il manque en moyenne 500 dons par jours pour atteindre les 1 700 dons nécessaires quotidiennement dans nos hôpitaux. Ce manque est donc combler à hauteur de 30% par les dons en provenance d'autres régions de France.

La région Île-de-France est obligée de faire venir du sang d'autres régions de France faute de dons suffisants
La région Île-de-France est obligée de faire venir du sang d'autres régions de France faute de dons suffisants © Radio France - Bénédicte Robin

Par ailleurs, le sang est un produit qui se conserve très peu de temps, les dons doivent donc être réguliers pour alimenter correctement les hôpitaux. En moyenne "une personne qui donne ne le fait en moyenne que 1,7 fois par an alors qu'une femme peut donner jusqu'à 4 fois par an et un homme jusqu'à 6 fois par an" regrette le docteur Benomar.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Un geste simple et sûr

L'EFS tient donc à rappeler que le don de sang est un geste simple et sans risque. Il consiste d'abord en un entretien préalable, une visite médicale puis, s'il n'y a pas de contre-indication, vient le prélèvement lui-même. En moyenne, il faut compter une petite heure de son temps pour réaliser un don.

"Cela fait des dizaines d'années que l'on parle du sang artificiel mais il n'existe pas aujourd'hui" rappelle le docteur Benomar. "Et il  n'y a aucune recherche qui permette de dire que l'on aura bientôt une molécule de synthèse qui pourra transporter l'oxygène", le don de sang est donc le seul recours et "c'est vital" conclue-t-il.

Un chapiteau temporaire vous accueille tous les jours jusqu'au 24 décembre place de la République à Paris
Un chapiteau temporaire vous accueille tous les jours jusqu'au 24 décembre place de la République à Paris © Radio France - Bénédicte Robin

Un chapiteau temporaire est installé en ce moment place de la République à Paris jusqu'au dimanche 24 décembre. Il est ouvert de 12h à 18h et de 10h à 15h le dimanche. Un autre est situé sur le parvis de la Défense jusqu'au samedi 30 décembre. Il est ouvert du lundi au vendredi de 12h à 18h (jusqu'à 17h le samedi).

Un chapiteau sera ensuite installé Place d'Italie (Paris, 13ème) du 27 décembre au 13 janvier de 12h à 18h (le 31 décembre de 10h à 15h) et un autre au CNIT de la Défense dans l'hôtel Hilton du 2 janvier au 6 janvier de 12h à 18h (jusqu'à 17h les samedi).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess