Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

L'Indre-et-Loire enregistre son 100.000ème dossier médical partagé

-
Par , France Bleu Touraine

La pharmacie centrale d'Amboise, située rue Nationale, a enregistré ce jeudi 20 juin le 100.000ème dossier médical partagé créé en Indre-et-Loire. Ce carnet de santé numérique permet de partager des informations médicales aux professionnels de santé.

Didier Garnier (à droite), habitant d'Amboise, a crée ce jeudi son dossier médical partagé avec son pharmacien Gilles Conan.
Didier Garnier (à droite), habitant d'Amboise, a crée ce jeudi son dossier médical partagé avec son pharmacien Gilles Conan. © Radio France - Quentin Mouton

Indre-et-Loire, France

Cela fait trois ans désormais que le département a été choisi pour tester le DMP, le dossier médical partagé. Ce jeudi 20 juin, la pharmacie de Gilles Conan, à Amboise, a enregistré le 100.000eme dossier. En tout, 16% des habitants d'Indre-et-Loire ont choisi d'en ouvrir un. Des chiffres qui satisfont les professionnels de santé : "C'est conforme à nos prévisions, explique Thierry Lefèvre, directeur de la caisse primaire d'assurance maladie du département. Maintenant, l'objectif est de continuer à alimenter ces dossiers."

Ce dossier médical partagé fonctionne comme un carnet de santé numérique, où l'on peut mentionner des allergies, des traitements médicamenteux, des comptes-rendu d'opérations... La démarche est gratuite et peut se faire chez son pharmacien, dans un centre d'accueil d'une caisse d'assurance maladie ou directement sur Internet. 

Seuls les professionnels de santé peuvent accéder à ces données. "En mutualisant ces informations, nous gagnons beaucoup de temps dans la prise en charge des patients", explique le Docteur Jean-Michel Lemettre, installé à Amboise.

Des données très protégées

C'est notamment ce qui a convaincu Didier Garnier, qui habite à Amboise. Il s'agit du 100.000ème habitant du département à ouvrir un dossier médical partagé : "Lorsque l'on consulte, on ne se rappelle pas forcément de certains détails de nos pathologies.

Son pharmacien, Gilles Conan, l'a incité à crée ce dossier, en lui confirmant que ses données "ne seront pas accessibles en dehors des professionnels de santé choisis par le patient." Les informations médicales sont protégées par l'ASIP, l'agence des systèmes d'informations partagées. 

Arnaud Roszak