Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : l'inquiétude d'un médecin réanimateur à l'hôpital d'Annonay

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

La présidente de la commission médicale d'établissement de l'hôpital d'Annonay est très inquiète pour les jours qui viennent. Il ne restait plus ce mardi qu'une place dans le service de réanimation.

L'hôpital d'Annonay en nord Ardèche, novembre 2014
L'hôpital d'Annonay en nord Ardèche, novembre 2014 © Radio France - Stéphane Milhomme

Sur les douze lits du service de réanimation de l'hôpital d'Annonay, il n'en restait plus qu'un de libre ce mardi soir. Sept sont occupés par des patients Covid-19 et quatre par des patients avec d'autres pathologies. 

Un cruel manque de personnel soignant

L'hôpital d'Annonay (Ardèche) s'est déjà réorganisé pour augmenter les capacités de son service de réanimation. Aujourd'hui, il est difficile de faire plus en raison du manque de personnel. Le docteur Sylvie Jay, médecin réanimateur et présidente de la commission médicale d'établissement (CME), explique qu'au-delà du sous-effectif chronique, deux autres difficultés s'ajoutent : les personnels contaminés par le coronavirus et ceux qui ont quitté l'hôpital après la première vague. Par ailleurs, il est aujourd'hui très complexe de faire appel aux infirmières libérales.   

L'inquiétude pour les jours qui viennent

La présidente de la CME se dit très inquiète pour les jours qui viennent puisque des patients continuent à affluer vers l'hôpital d'Annonay, que ce soit en réanimation ou dans le service de médecine spécial Covid-19.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess