Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'Orne, seul département de Normandie où le taux d'incidence augmente

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Le taux d'incidence diminue en Normandie selon les derniers chiffres de l'Agence Régionale de Santé. Mais il reste à un niveau élevé et varie en fonction des départements. L'Orne est ainsi le seul département à connaître une hausse.

Dépistage du coronavirus, illustration.
Dépistage du coronavirus, illustration. © Maxppp - Michel THOMAS

En Normandie, les indicateurs épidémiologiques se maintiennent à un niveau élevé avec une diminution du taux d'incidence au niveau régional, selon le dernier bulletin de l'Agence Régional de Santé.

L'ARS a compilé les données des semaines du 29 mars au 4 avril et du 11 au 17 avril, la semaine du lundi de Pâques étant difficilement interprétable en raison de la chute du volume de dépistage. 

L'Orne est le seul département de Normandie où le taux d'incidence augmente (+8,1%) sur deux semaines avec 362 cas pour 100.000 habitants. De son côté, le Calvados observe une diminution (-9,4%) avec 245 cas pour 100.000 habitants. 

374 personnes hospitalisées dans le Calvados et l'Orne

Au 19 avril, 1516 personnes étaient hospitalisées en Normandie dont 226 en réanimation contre 233 le 12 avril. 

Dans le Calvados, 241 personnes sont hospitalisées dont 46 en réanimation, 133 patients dans l'Orne dont 14 en réanimation. 

"Les hôpitaux normands sont toujours soumis à une très forte tension", résume l'Agence Régionale de Santé. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess