Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

L'Union régionale des professionnels de santé en Centre-Val-de-Loire a toujours besoin de masques

L'Union régionale des professionnels de santé, qui regroupe 3.600 médecins libéraux en région Centre-Val-de-Loire, relance son appel aux dons de matériel de protection face à l'épidémie de Covid-19. Et rappelle que c'est le médecin traitant qu'il faut appeler en priorité, et non le 15.

L'appel à la solidarité de l'Union Régionale des professionnels de santé L'appel à la solidarité de l'Union Régionale des professionnels de santé
L'appel à la solidarité de l'Union Régionale des professionnels de santé - Tract URPS

Masques, surblouses, charlottes, détergent ménager, l'Union régionale des professionnels de santé, une fédération qui regroupe 3.600 médecins libéraux en Centre-Val-de-Loire, et de nombreuses professions médicales, a besoin de tout pour équiper les cabinets de ses médecins, face à l'épidémie. 

Publicité
Logo France Bleu

Certains cabinets fermés faute de protection

Les médecins généralistes n'ont encore pas assez de masques, pour accueillir leurs patients, mais d'autres professions médicales en manquent elles aussi cruellement, et pour certaines, cela a des conséquences. "Impossible par exemple en ce moment pour un podologue d'accueillir un patient qui aurait un ongle incarné, il ne peut pas ouvrir son cabinet parce qu'il n'a aucune protection. Et pourtant ça fait mal, cela doit être soigné" explique Jacques Huguenin, chargé de communication pour l'URPS. 

La fédération a donc lancé il y a plusieurs jours un appel aux dons qui s'adresse aux particuliers comme aux entreprises : toutes les bonnes volontés, tous les dons seront les bienvenus. 

Un numéro de téléphone régional pour recueillir les dons

Les personnes qui auraient moins de 100 unités à donner peuvent les amener directement dans une pharmacie. Pour les plus grosses quantités, un numéro de téléphone est en place : le 02.38.22.87.11, il se chargera de répartir le matériel reçu en fonction des besoins.

Appeler le médecin traitant en cas de symptômes

L'Union régionale des professionnels de santé rappelle que ses 3.600 médecins libéraux sont en première ligne face à l'épidémie de coronavirus, d'autant que trop de patients appellent encore le 15, le numéro d'appel du SAMU. Or celui-ci est réservé aux appels les plus urgents, pour les cas les plus graves. 

Communication de l'URPS sur la marche à suivre en cas de symptômes - URPS

La marche à suivre en cas de symptômes, c'est donc d'appeler son médecin traitant, et s'il ne répond pas de s'adresser, par téléphone, à n'importe quel cabinet médical ou n'importe quelle maison de santé pluridisciplinaire. Et surtout de ne pas se déplacer directement au cabinet de son médecin. La téléconsultation peut aussi être proposée, sauf si le médecin peine à établir un diagnostic à distance.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu