Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'unité mobile de vaccination expérimentée à la Jonchère-Saint-Maurice, une première en Limousin

-
Par , France Bleu Limousin

80 habitants de la Jonchère-Saint-Maurice, âgés de plus de 75 ans, ont été vaccinés contre le Covid 19, ce jeudi en Haute-Vienne. La petite commune est la première du Limousin à expérimenter les unités de vaccination mobiles.

Des habitants de la Jonchère-Saint-Maurice attendent la première injection du vaccin contre le Covid 19, grâce à une unité mobile de vaccination dépêchée dans leur commune.
Des habitants de la Jonchère-Saint-Maurice attendent la première injection du vaccin contre le Covid 19, grâce à une unité mobile de vaccination dépêchée dans leur commune. © Radio France - Nathalie Col

A défaut d'obtenir un rendez-vous dans un centre de vaccination pour le Covid 19,c'est peut-être le vaccin qui viendra jusqu'à vous... C'est ce qui s'est passé ce jeudi, avec le tout premier déplacement d'une unité mobile de vaccination en Limousin, dans la commune haut-viennoise de la Jonchère-Saint-Maurice. Sur 95 habitants de plus de 75 ans recensés par la mairie, 80 ont accepté de participer à cette expérimentation et ont donc reçu la première injection du vaccin Pfizer. 

Josette, 79 ans, a immédiatement dit oui, quand son médecin lui a proposé d'être vaccinée tout près de chez elle, dans la maison pluridisciplinaire de santé de La Jonchère-Saint-Maurice. Pour elle, c'était même inespéré car elle avait tenté de prendre rendez-vous dans un centre de vaccination de Limoges, en vain. "Ça faisait trop loin pour moi et je n'ai pas pu les avoir ! J'habite à trois kilomètres d'ici, je préfère venir ici" explique-t-elle quelques minutes après avoir fait le vaccin.

Aujourd'hui il est plus facile de se faire vacciner à la Jonchère-Saint-Maurice qu'à Paris !

Benoît Elleboode, le directeur de l'Agence Régionale de Santé de Nouvelle-Aquitaine (ARS) se réjouit de l'enthousiasme soulevé par cette expérimentation à la Jonchère-Saint-Maurice. Il ironise même sur le fait que pour ces seniors, il a été "plus facile de se faire vacciner à la Jonchère-Saint-Maurice qu'à Paris" où les centres de vaccination sont pris d'assaut. C'est d'ailleurs pour permettre un accès équitable au vaccin, à la ville comme à la campagne, que ces équipes mobiles vont se déployer en milieu rural.

De nombreux maires ont déjà sollicité l'ARS pour en bénéficier à leur tour et Benoît Elleboode confirme qu'on s'oriente davantage vers le déploiement d'unités mobiles, plutôt que vers la multiplication des centres de vaccination fixes, qui sont déjà bien réparties sur la Nouvelle-Aquitaine. 

Des doses de vaccin toujours insuffisantes face à la demande

Avant de multiplier ces opérations, il faudra tirer le bilan complet de l'expérimentation de la Jonchère-Saint-Maurice, mais il semble déjà positif. Sur les 80 habitants vaccinés, certains ont été conduits à la maison de santé par des élus, qui ont joué les taxis. Trois autres ont reçu la visite de l'équipe mobile et le vaccin directement chez eux, car ils ne pouvaient vraiment pas se déplacer. Mais la disponibilité des vaccins reste un frein au développement de ces initiatives.

Le Limousin a déjà reçu 30.000 doses et 30.000 autres sont attendues d'ici fin février. Ça reste toutefois nettement insuffisant par rapport à la demande reconnait l'Agence Régionale de Santé. Elle assure en revanche que d'ici la fin de la première semaine de février, la première injection aura été faite pour tous les résidents d'EHPAD qui souhaitent se faire vacciner. Des unités mobiles vont aussi se déplacer prochainement dans des établissements accueillant des personnes handicapées.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess