Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'université de Rouen va former 30 audioprothésistes près d'Évreux

À partir de septembre 2019, une nouvelle formation d’audioprothésistes ouvrira à l'hôpital La Musse, à Saint-Sébastien-de-Morsent, près d'Évreux. C'est la première en Normandie et la huitième en France. Recrutés sur concours après le bac, 30 étudiants prépareront leur diplôme en trois ans.

: La Normandie est sous-dotée en audioprothésistes : 4 pour 10000 habitants contre 5,3 en moyenne en France (photo d'illustration)
: La Normandie est sous-dotée en audioprothésistes : 4 pour 10000 habitants contre 5,3 en moyenne en France (photo d'illustration) © Maxppp - Marc Ollivier

En début d'année, l'Université de Rouen Normandie a obtenu le feu vert du Conseil national de l'enseignement supérieur et de la recherche pour ouvrir un institut de formation d'audioprothésistes, le huitième en France et le seul dans l'ouest parisien. À partir de septembre 2019, 30 étudiants seront formés à ce diplôme universitaire qui se prépare en trois ans. Une formation qui devrait permettre de rattraper le retard de démographie médicale et paramédicale de la Normandie, puisque si "en France, la moyenne est de 5,2 audioprothésistes pour 10 000 habitants" rappelle Joël Alexandre, le président de l'Université de Rouen Normandie, "la moyenne est de 4 en Normandie et seulement 2,3 dans l'Eure"

Un métier plein d'avenir 

Au terme des trois ans d'études, l'université de Rouen Normandie promet une insertion professionnelle immédiate à 100%. Argument qui a fait mouche à l'oreille de Catherine Palladitcheff, "aujourd'hui, on manque d'audioprothésistes" dit-elle, "et on en aura encore plus besoin demain". La directrice de l'hôpital La Musse va même plus loin : 

Aujourd'hui à  45 ans, on a besoin de lunettes. Demain à 45 ans, on aura besoin d'un appareil auditif" - Catherine Palladitcheff, directrice d'hôpital La Musse

Pour cette première promotion, les profils recherchés  sont des (futurs) bacheliers scientifiques, puisque des QCM (questionnaires à choix multiple) de physique, biologie et mathématiques composent les épreuves d'admission. Il est possible de s'inscrire au concours jusqu'au 12 mai. Les épreuves écrites auront lieu le 25 mai et l'oral entre le 26 juin et le 1er juillet 2019. La formation étant un diplôme sanctionné par l'Université, les frais de scolarité  s'élèvent à 466 euros. 

Les locaux, financés par La Musse, qui accueilleront les futurs étudiants sont actuellement en cours de construction. Les étudiants rejoindront sur le campus à deux pas d'Évreux les élèves masseurs kinésithérapeutes et les élèves ergothérapeutes actuellement en formation.

Un manque de professionnels de santé en Normandie 

Le conseil régional de Normandie accompagne la formation à  hauteur de 500 000 euros maximum pour trois ans, car "face aux besoins sanitaires" souligne son président Hervé Morin, "l'offre dans la région est très largement déficitaire". L'élu met donc en avant une politique volontariste pour permettre de revenir au moins au niveau des ratios nationaux. 20 places de pédicures podologues et 40 places de psychomotriciens ont été ouvertes à Alençon, 40 places de kinés, 100 postes d'aide-soignants. Hervé Morin espère bien aboutir rapidement pour proposer également une formation d'orthoptistes en Normandie, ainsi que l'ouverture de fauteuils en université dentaire. Un projet dont il a récemment parlé à  Agnès Buzyn lors d'un petit-déjeuner. "La ministre des Solidarités et de la Santé n'a pas semblé hostile" avance le président de Région. Actuellement, les étudiants se forment à Lille et peuvent seulement effectuer leur année de stage au Havre ou à Rouen, alors que la Normandie connaît, depuis de nombreuses années, une pénurie de chirurgiens-dentistes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu