Santé – Sciences

L'utilisation des médicaments générique progresse en Haute-Vienne

Par Nathalie Col, France Bleu Limousin vendredi 30 septembre 2016 à 10:02

Les médicaments génériques gagnent du terrain en Haute-Vienne
Les médicaments génériques gagnent du terrain en Haute-Vienne © Maxppp - Vincent Isore

Le taux d'utilisation des génériques est de 80,7% en Haute-Vienne. C'est un peu moins qu'en Nouvelle Aquitaine et qu'au niveau national, mais le département est progressivement en train de combler son retard. La nouvelle campagne de sensibilisation lancée cette semaine, l'aidera peut-être.

L'objectif fixé par le gouvernement est d'atteindre 86% de substitution par des génériques, lorsqu'ils sont disponibles. La Haute-Vienne a donc encore près de 6 points à gagner et il reste aussi des efforts à fournir en Corrèze où l'on atteint actuellement 82,2%. La campagne nationale de sensibilisation lancée cette semaine par la ministre de la santé Marisol Touraine, va donc servir de piqûre de rappel aux médecins et aux patients réticents. "Certains ont encore des doutes" sur l'efficacité des génériques reconnaît Jean Cathalifaud, le président du syndicat des pharmaciens de la Haute-Vienne. Invité sur France Bleu Limousin ce vendredi matin, il a ainsi indiqué qu'il faut sans cesse réexpliquer que les effets sont les mêmes. Une démarche qui commence à payer en Haute-Vienne. C'est sans doute aussi lié au dispositif "tiers-payant contre génériques" qui consiste à demander aux patients de faire l'avance du règlement de leurs médicaments s'ils refusent de prendre des génériques au lieu de la boite à laquelle ils sont habitués. Un dispositif dont l'application est surveillée de près car selon Jean Cathalifaud, "les contrôles de l'assurance maladie se sont renforcés depuis cet été."

Jean Cathalifaud, président du syndicat des pharmaciens de la Haute-Vienne

Partager sur :