Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : la 3e dose pour tous les 12-17 ans est possible dès ce lundi

-
Par , France Bleu Provence

Les jeunes de 12 à 17 ans pourront recevoir leur troisième injection de vaccin à partir de ce lundi 24 janvier. Cependant, elle reste bien facultative. A Marseille, les parents et les adolescents ne sont pas tous convaincus.

Seringues et flacon de vaccination anti Covid-19
Seringues et flacon de vaccination anti Covid-19 © Radio France - Aurélie Jacquand

Les jeunes de 12 à 17 ans déjà vaccinés deux fois pourront recevoir leur troisième injection à partir de ce lundi 24 janvier. Cette nouvelle injection n’est pas obligatoire pour la validité du pass vaccinal. C'était l'une des annonces du premier ministre jeudi dernier. Jusqu’à présent, la troisième dose était réservée  aux adolescents avec des pathologies chroniques.

Selon l’Agence Régionale de Santé PACA, 58.5% de cette tranche d’âge est aujourd’hui complètement vaccinée c’est-à-dire avec deux doses dans les Bouches-du-Rhône, et 67%  dans le Var.

"Je suis réticent pour la troisième dose, car je pense que même avec le vaccin, on peut attraper le Covid, c'est dommage." - Kévin, élève de 3e

Cependant, même après avoir reçus deux injections, tous les adolescents ne vont pas forcément faire leur rappel. Devant le collège du Ruissatel à Marseille dans le 11e arrondissement, la plupart des élèves connaissent désormais cette possibilité, et pourtant Kévin, 14 ans, n'est pas certain d'y aller : "je suis réticent pour la troisième dose car je pense que même avec le vaccin on peut attraper le Covid, c'est dommage. Si faut le faire on le fera, mais ça n'a aucun intérêt pour moi". Paul est du même avis : "quand on voit qu'avec deux doses on peut attraper le Covid... je ne vois pas ce que va changer la troisième dose".

Du côté des parents aussi, on est parfois dubitatif, comme Floriane : "j'ai fait vacciner mon fils pour les deux premières doses, pour qu'il puisse continuer à avoir une vie sociale, et pour la troisième dose, j'avoue que je suis contente qu'il ait eu le covid et ne pas avoir à lui faire".

Le reportage à Marseille de Philippe Boccara

Choix de la station

À venir dansDanssecondess