Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

La Bretagne est l'une des régions les moins touchées par le Covid-19

L'Insee le confirme. La Bretagne est bien l'une des régions les moins touchées par le coronavirus. L'excédent de mortalité entre début mars et la mi avril est de 2% contre 26% sur l'ensemble de la France.

Selon une étude de l'Insee Bretagne, la région a été bien plus épargnée que d'autres face au coronavirus
Selon une étude de l'Insee Bretagne, la région a été bien plus épargnée que d'autres face au coronavirus © Maxppp - Vincent Isodore

L'institut national de la statistique et des études économiques (Insee) publie une étude ce mardi 9 juin sur la mortalité dans la région entre le 2 mars et 19 avril par rapport aux années 2015 à 2019. Il s'avère que la Bretagne a été relativement épargnée par la crise sanitaire liée à la propagation du Covid-19. L'excédent de mortalité, toutes causes confondues, dans la région est de 2% contre... 26% au niveau national. Un excédent bien inférieur donc et nettement plus faible que dans les régions les plus touchées : l'Ile de France (+96%) et le Grand Est (+59%).

Les personnes âgées davantage touchées

Les personnes âgées ont été les premières victimes du coronavirus et ça se vérifie aussi dans les chiffres bretons par rapport aux années 2015 à 2019 : il y a eu entre le 2 mars et le 19 avril cette année 15% de décès en plus chez les 65/74 ans et 7% chez les 85 ans et plus. "Comme au niveau national, la Bretagne a connu un pic du nombre de décès la semaine du 30 mars au 5 avril et les personnes âgées y ont payé un plus lourd tribut" explique l'étude de l'Insee Bretagne.

Des disparités selon les départements de la région

Cette étude montre également des disparités entre les départements bretons. "_Le surcroît de décès est de 8 % dans le Morbihan_, comparé à 2 % dans les Côtes-d’Armor et en Ille-et-Vilaine. Inversement, le nombre de personnes décédées a diminué de 2 % dans le Finistère, un des quinze départements français ne connaissant pas d’excédent de mortalité sur cette période" précise l'Insee Bretagne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess