Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

La bronchiolite est arrivée en Pays-de-la-Loire, mais rien d'alarmant en Mayenne

jeudi 6 décembre 2018 à 8:38 Par Charlotte Coutard, France Bleu Mayenne et France Bleu Loire Océan

L'épidémie de bronchiolite touche les Pays-de-la-Loire. On vous explique les gestes à adopter.

Image d'illustration.
Image d'illustration. © Maxppp - PASCAL BONNIERE

Laval, France

La bronchiolite est de retour dans la région Pays-de-la-Loire. Selon l'agence régionale de santé, les services des urgences pédiatriques sont confrontés à une augmentation du nombre de malades, surtout à Nantes. 

En Mayenne, rien d'alarmant, le dernier "pic" remonte à fin novembre, avec 13 passages dans les trois hôpitaux du département : Laval, Mayenne et Château-Gontier, et ce mardi, sept enfants de moins d'un an ont été auscultés pour une bronchiolite.

C'est quoi la bronchiolite ? 

C'est une infection respiratoire qui touche essentiellement les nourrissons. À l’origine de la maladie, il y a un virus, le VRS, qui bouche les bronches des tout-petits. Le bébé respire mal et il a des difficultés pour manger, boire et dormir. Tous les ans, environ 30% des enfants de moins de deux ans sont touchés par la bronchiolite. 

Que faut-il faire en cas de symptômes ? 

L'ARS rappelle que les services d'urgences pédiatriques doivent être réservés en priorité aux enfants de moins de six semaines. Pour les autres, il faut d'abord aller chez son médecin traitant. Pour plus d'info, il faut appeler le 116 117.

Quelles sont ces risques ? 

Dans les cas les plus graves, la maladie entraîne une forte augmentation de la fréquence respiratoire, des troubles digestifs, des risques de déshydratation, une difficulté à s'alimenter, de l'apnée, des pertes de connaissance. 

Mais dans la majorité des cas, la bronchiolite n'est pas grave. Les bébés infectés sont gênés pendant quelques jours et mais peuvent rester chez eux.  Si le bébé arrive à boire ou à manger correctement, il peut lutter contre l’infection.

Le problème, c'est que les adultes, les adolescents et les enfants peuvent contaminer les bébés.  

Comment on protège le bébé de la bronchiolite ? 

Une seule solution : limiter les contacts avec le bébé.

  • Il faut se laver systématiquement les mains avant de s'occuper d'un bébé
  • Éviter d'emmener le bébé dans des lieux publics
  • Éviter de l'exposer à des personnes enrhumées
  • Si vous êtes enrhumé, le mieux c'est de porter un masque
  • Ne pas échanger les biberons, tétines et couverts non nettoyés
  • Aérer la chambre du nourrisson
en savoir plus La Bronchiolite

Et si le bébé est malade ?

Il y a plusieurs conseils à suivre :

  • Il faut désencombrer le nez de votre bébé avec du sérum physiologique
  • Coucher le bébé sur le dos, en mettant un petit coussin sous son matelas pour le surélever
  • Donner régulièrement à boire à votre bébé
  • Ne pas exposer le bébé à de la fumée de tabac, mais ça même en pleine santé, c'est déconseillé

La kinésithérapie respiratoire est-elle efficace ? 

Selon le professeur Emmanuel Grimprel, chef du service pédiatrie à l'hôpital Trousseau de Paris, ça ne soigne en rien les bébés ayant contracté le virus. Il ne faut pas confondre traitement et soulagement du bébé.