Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements en vigilance rouge, 53 en orange

La cadence s'accélère au Drive Covid-19 du CHU de Rennes

-
Par , France Bleu Armorique

Le CHU de Rennes a ouvert un Drive Covid-19 le 8 juin dernier sur le site de Pontchaillou. Lors du lancement, seules une dizaine de personnes se faisaient dépister quotidiennement, elles sont autour d'une trentaine par jour en ce moment.

Le Drive Covid-19 du CHU de Rennes est ouvert depuis le 8 juillet sur le parking P5
Le Drive Covid-19 du CHU de Rennes est ouvert depuis le 8 juillet sur le parking P5 © Radio France - Fanny Beaurel

Deux grandes tentes ont été installées sur le parking P5 du CHU de Rennes. La première est dédiée aux questions d'ordre administratif et la deuxième à la réalisation des tests. Attention ne vous y précipitez pas, il y a des règles et on ne peut pas s'y présenter spontanément. Les patients doivent obligatoirement avoir une prescription médicale de leur médecin ou un courrier de la CPAM s'ils ont été en contact avec une personne contaminée. Une fois la prescription en main, il suffit de prendre rendez vous sur le système Doctolib

Des tests tous les 10 minutes

" On a la possibilité de réaliser des tests tous les 10 minutes. On a réouvert des plages récemment parce qu'on a eu beaucoup de demandes pendant le week end du 14 juillet " explique le Dr Cédric Arvieux du service d'infectiologie du CHU. Et effectivement, le Drive Covid-19 du CHU accueille aujourd'hui près d'une trentaine de patients là où ils n'étaient qu'une dizaine début juin. Il y a à peu près trois jours de délais pour obtenir un rendez-vous. 

Le test ne dure que quelques secondes
Le test ne dure que quelques secondes © Radio France - Fanny Beaurel

"C'est pas très agréable"

Chloé arrive ce jeudi matin avec son ordonnance à la main et une bien mauvaise toux. "Je tousse depuis plusieurs jours, je suis allée chez le médecin et elle a préféré me faire faire le test " explique la jeune femme qui ne semble pas très rassurée mais "si je veux reprendre le travail, c'est obligé." Pour l'accueillir, il y a l'infirmière Catherine Salliot, suréquipée. " J'ai une surblouse, une charlotte, un masque, des surlunettes et un tablier qu'on change après chaque patient. " Elle sait bien, pour l'avoir fait deux fois elle même, que le test n'est pas très plaisant. " C'est une tige un peu plus longue qu'un coton tige. On l'introduit tout doucement dans la narine et on tourne pendant environ dix secondes. " C'est parti pour Chloé qui ferme les yeux, serre fort son fauteuil pendant le test et qui finit, comme quasiment tout le monde, avec une petite larme à l'oeil.  " C'est pas très agréable " conclut la jeune fille qui pourra compter sur le résultat du test dès le lendemain. 

Pour les enfants, les tiges de dépistage sont plus souples
Pour les enfants, les tiges de dépistage sont plus souples © Radio France - Fanny Beaurel

Un départ pour Tahiti samedi matin

Derrière Chloé, un couple et leur fils qui arrivent en voiture. Ils viennent de Laval en Mayenne où le nombre de cas augmentent de façon significative depuis plusieurs jours. Dominique est militaire et il emmène sa famille avec lui à Tahiti où il est muté pour quatre ans. Le vol est prévu dans deux jours, le samedi 18 juillet à 10 heures mais avant de partir, le test est obligatoire pour tout le monde. Toute la famille y passe, leur fils d'à peine 10 ans en premier et au final " ça chatouille et ça fait mal " conclut l'enfant. La famille recevra comme tout le monde les résultats par mail sous 24 heures. " Heureusement sinon on ne pourra pas prendre l'avion " conclut la compagne du militaire qui reste plutôt sereine. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess