Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La campagne de vaccination commence cette semaine dans la Somme

-
Par , France Bleu Picardie

La campagne de vaccination contre le coronavirus a commencé ce dimanche en France. Ce mardi des premières doses seront administrées dans la Somme, au centre Saint-Victor du CHU d'Amiens.

La vaccination a eu lieu ce dimanche 27 décembre à l'Ehpad de Champmaillot, dépendant du CHU de Dijon.
La vaccination a eu lieu ce dimanche 27 décembre à l'Ehpad de Champmaillot, dépendant du CHU de Dijon. © Radio France - Nourhane Mahmoudi

La campagne de vaccination française contre le Covid-19 a été lancée symboliquement dimanche dans deux structures hospitalières pour personnes âgées à Sevran, en Seine-Saint-Denis, puis Dijon, où des résidents et soignants ont reçu les premières doses du vaccin. Ce mardi, ce sera au tour à l'Ehpad Saint-Victor du CHU d'Amiens de recevoir le vaccin. 

Cette vaccination ne concernera qu'une poignée de personnes, puisque la campagne à grande échelle dans les Ehpad ne commencera qu'à partir du 4 janvier, avec l'arrivée de la grosse partie des doses. D'ici là, il y a beaucoup de travail pour les établissements gériatriques. Il faut recueillir le consentement des résidents, ou de leurs tuteurs lorsqu'ils ne peuvent plus décider eux-même. 

Il faut donc des consultations en amont, pour que les médecins-traitants informent et conseillent leurs patients en fonction de leurs pathologies. "C'est important de prendre le temps aussi pour que les personnes puissent avoir toutes les informations mais aussi puissent être rassurées. Il faut aussi prendre le temps de recueillir le consentement et répondre à toutes les questions des personnes", explique Guillaume Delalieu, directeur de l'Ehpad La Neuville à Amiens et correspondant dans la Somme de l'association des directeurs de personnes âgées.

Le défi est aussi logistique, avec la gestion de la "conservation du vaccin". Le vaccin "passe par une plateforme hospitalière qui a les moyens de conserver, et après par une officine. Cette officine nous délivrera les doses. Mais à partir du moment où elle nous les délivre, il faut qu'on soit réactif derrière et administrer le vaccin rapidement. Parce qu'il ne se conserve que 5 jours une fois décongelé", poursuit Guillaume Delalieu.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess