Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La CGT santé de la Sarthe alerte sur une "fuite des soignants"

-
Par , France Bleu Maine

Plus d'une centaine de personnels de santé sarthois ont démissionné ou non reconduit leur contrat depuis le début de la crise, selon la CGT santé. Le syndicat dénonce des conditions de travail en constante dégradation malgré le "Ségur de la santé".

Une trentaine de soignants ont quitté l'établissement public de santé mentale d'Allonnes selon la CGT santé
Une trentaine de soignants ont quitté l'établissement public de santé mentale d'Allonnes selon la CGT santé © Radio France - Alexandre Chassignon

Les conditions de travail étaient déjà difficiles avant la crise sanitaire et cela continue à empirer selon la CGT santé. Invité de France Bleu Maine ce jeudi matin, Frédéric David, infirmier et responsable du syndicat à l'hôpital psychiatrique d'Allonnes, alerte sur une "fuite des soignants".

"Des personnels qui démissionnent, font des ruptures conventionnelles, ne renouvellent pas leur contrat : il y a une trentaine de poste vacants à l'EPSM" et des "centaines" en Sarthe selon lui. Le syndicat y voit la conséquence de la crise sanitaire, qui n'a pas suscité de vocations, au contraire.

Demandes de mutation à sens unique

Cas emblématique de la crise sanitaire, les infirmières et aides-soignantes du secteur médico-social, qui n'ont pas droit aux 183 euros d'augmentation actés par le Ségur de la santé. "Beaucoup demandent à être mutés mais les collègues des autres services ne veulent pas échanger leurs postes et se retrouver moins payés !". Une distribution équitable "pourrait limiter la fuite mais je doute que cela régénérerait les effectifs de nos hôpitaux" poursuit Frédéric David.

Le syndicat appelle professionnels et usagers à se rassembler ce mercredi devant la préfecture de la Sarthe pour demander une revalorisation des carrières et davantage de créations de postes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess