Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : la Charente-Maritime rattrapée par la deuxième vague

-
Par , , France Bleu La Rochelle

Le préfet a fait le point sur la situation sanitaire de la Charente-Maritime ce mardi. Les indicateurs s'emballent depuis quelques jours et Nicolas Basselier prévient : il n'y a pas de "ligne Maginot" pour le virus dans le département.

Le préfet de Charente-Maritime et le directeur de la délégation départementale de l'ARS ont fait le point sur la situation sanitaire ce mardi 27 octobre.
Le préfet de Charente-Maritime et le directeur de la délégation départementale de l'ARS ont fait le point sur la situation sanitaire ce mardi 27 octobre. © Radio France - Thibault Lecoq

La situation sanitaire se dégrade en Charente-Maritime. Les chiffres des principaux indicateurs sanitaires, le taux d'incidence et de positivité, restent moins importants qu'en Nouvelle-Aquitaine et en France. Mais ils sont tous en constante augmentation ces dernières semaines. Le préfet du département et le directeur de la délégation départementale de l'ARS ont fait le point ce mardi 27 octobre sur les derniers chiffres et les mesures prises pour lutter contre le Covid.

Le département est aussi touché que les autres par le coronavirus, mais avec un peu de retard. Quand on regarde les courbes de l'ARS, tous les indicateurs grimpent en flèche. Le taux d'incidence, ce mardi 27 octobre, est de 112 cas pour 100 000 habitants. Il a doublé ces dernières semaines. C'est pareil pour le taux de positivité, il est de 8,9 %. Il ne reste que cinq lits de réanimation sur les 37 du département, et plus d'un sur cinq est occupé par un malade du Covid.

Plus de contrôle des mesures anti-Covid

Le préfet a aussi fait le point sur les mesures prises pour lutter contre le Covid. Il y a davantage de contrôles. La police et la gendarmerie ont contrôlé plus d'une centaine d'établissements qui ouvrent le soir, surtout les bars et les restaurants. 19 ont reçu une mise en demeure. Un bar du centre de La Rochelle a même été fermé. Les forces de l'ordre contrôlent les gestes barrières dont le port du masque, la présence de gel hydroalcoolique... Les fonctionnaires vérifient aussi que les restaurants ont bien des cahiers de rappel pour contacter les clients s'il y a des cas positif.

Il ne faut pas que nos concitoyens s'imaginent que nous sommes protégés par une sorte de ligne Maginot qui nous mettrait durablement à l'abri de l'épidémie" - Nicolas Basselier, préfet de Charente-Maritime.

Ces contrôles ont lieu à La Rochelle, mais aussi dans tout le département comme à Saintes ou Rochefort. "Il ne faut pas que nos concitoyens s'imaginent que nous sommes protégés par une sorte de ligne Maginot qui nous mettrait durablement à l'abri de l'épidémie", a bien insisté Nicolas Basselier.

D'autres mesures barrières sont à l'étude si la situation continue de se dégrader. Il y a, par exemple, la fermeture des bars plus tôt et même un couvre-feu si les chiffres dépassent les seuils. Le préfet a signé un arrêté pour obliger le port du masque dans 55 communes du département, à la demande des élus.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess